Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


La énième grève des nantis ...

Publié par Vieille garde sur 21 Septembre 2014, 15:09pm

Catégories : #s

... Et peut-être la dernière !!

Non seulement ils sont les mieux payés des pilotes de lignes de la planète ; non seulement ils font moins d'heures de vol que TOUS leurs homologues (500 h/an contre 700 à 900 h), mais encore ils (les pilotes nantis d'Air France) ont le culot de faire une nouvelle grève pour, soi-disant, l'alignement des salaires de leurs "pauvres copains" de la filiale low-coast d'Air France-klm qui peine à démarrer, qui eux sont "moins bien payés" (tout est relatif) pour 700 heures/an. Je crois plutôt que tout ce beau monde a peur qu'au fil des ans leurs salaires, comme le nombre d'heures de vol, soient alignés sur la concurrence. En attendant, la compagnie perd entre 10 et 15 millions d'€ par jour et au septième jour du conflit cela fait plus de 100 millions d'€ évaporés. Air France étant "dans le rouge" depuis pas mal de temps n'avait pas besoin de cette perte supplémentaire, au grand dam, d'ailleurs, des autres compagnies qui se frottant les mains, récupèrent en partie les clients d'Air France.

Ces pilotes inconséquents et irresponsables sont en train de se tirer une balle dans le pied car Air France disparaissant, car elle peut disparaître à l'instar d'Alitalia et de beaucoup d'autres compagnies, il ne leur restera plus - pour quelques uns seulement, les autres allant pointer à pôle emploi - qu'à aller quémander une embauche dans les autres compagnies low-coast puisqu'ils entraînent "Trans-Avia" dans la chute de la compagnie mère. Là, ils auront perdu le beurre, l’argent du beurre et ... le reste.

Cette situation me fait penser aux conflits de la CGT avec le patronat qui a vu nombre d'usines et de sociétés mettre la clé sous la porte, détruisant par là même les emplois supposés améliorés et préservés par la centrale syndicale, par des revendications suicidaires.. A croire qu'il n'y a pas, du moins en France, un seul syndicat pour relever les autres.

Partout dans le monde les compagnies à bas coûts se développent et ce ne sont pas les pilotes privilégiés de la compagnie française qui empêcheront le processus.

La suite - malheureuse - dans quelques temps ...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents