Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Publié depuis Overblog

Publié par Vieille garde sur 10 Novembre 2014, 17:41pm

Catégories : #Actualité

Actualité du 10 novembre

Si tu veux qu’un secret soit « bien gardé » …
… Confis le aux journaliste
s.
Vous connaissez la petite histoire qui dit : si tu veux qu’un secret soit bien gardé raconte le à ta femme. Il ne sortira pas … du département. Et bien là c’est la même chose mais avec des lardons qui se veulent journalistes. Encore que dans ce métier plus ils triturent la boue plus il en sort de la merde. Ils sont pire que des éboueurs, ils puent.
Longtemps et même encore un peu en ce moment avec les barbares de daech, les religions ont régit les guerres. Depuis un certain nombre d’années, ce sont les médias par journaleux interposés qui se chargent de les déclarer, de les alimenter, de les fomenter.
Une preuve si l’en est, la diffusion d’un entretien d’ordre privé entre deux hommes, François Fillon et Jean Pierre Jouyet, lors d’un déjeuner (*). Le deuxième, personnage important puisqu’il est secrétaire général de l’Élysée, s’est empressé de conter l’entretien à deux journalistes du Monde qui vont à l’Élysée et dans les ministères (notamment Place Vendôme, au ministère de la justice) faire leurs emplettes « d’informations juteuses et de secrets d'instructions » comme une ménagère fait ses courses au supermarché du coin. Ces deux merdes travaillent (magouillent seraient plus juste) au journal Le Monde « organe de presse indépendant et impartial » comme chacun le sait. Ils s’emploient depuis un certain temps à foutre le bordel à l’UMP qui se débrouillant toute seule n’a pas besoin d’un renfort extérieur pour s’entredéchirer.
Bref, Jean Pierre Jouyet, ou bien c’est un naïf, ce que je ne crois pas une seconde, ou alors c’est un faux-cul de première et il savait très bien ce qu’il faisait ’en racontant aux deux comparses sa conversation, («à sa façon et enregistrée de surcroit ») avec Fillon, il ne pouvait en aucun cas ignorer que celle-ci serait divulguée, dévoilée au grand jour. C’est donc conscient de nuire à la droite qu’il a fait une telle démarche auprès des journaleux. Le fait de nier une première fois les faits pour les accréditer peu de temps après avoir déclenchée une affaire que l’on peut qualifier « d’Affaire d’État » prouve le peu de crédit à émettre à son sujet. Certains, à droite, demandent sa démission !! Christiane Taubira qui, en son temps, a menti outrageusement à la France tout entière est encore en place, alors …. Chez les socialos on ne démissionne pas on s’incruste, « on se cramponne » comme dit si bien Fanfan la Turlutte-c’est-pas-cher-c’est-l’état-qui paye . Les places sont tellement bonnes !!

* - Les journalistes télévisuels aux ordres à la botte du gouvernement, manient l’intox et la fausse information à longueur de journaux. Ils ont affirmé que c’est François Fillon qui a invité Jean Pierre Jouyet à déjeuner alors que c’est le contraire !! Dans quel but Jean Pierre Jouyet a-t-il invité François Fillon ? L’a-t-il amené dans un traquenard ? C’est la question que l’on doit se poser. C’est en tout cas celle qui me tarabuste.
Sur BFMtv ce matin un journaliste a affirmé, sur le plateau, avoir écouté l’enregistrement de cinq minutes des deux merdes en service commandé, par qui le scandale est arrivé, or, ces derniers se refusent à le dévoiler au public !! Pourquoi ? Où est la (fausse) transparence dans tout ça ? Certains politiques avancent l’idée que le président aurait lui-même donné à Jouyet l’idée d’aller raconter toute l’histoire aux journalistes qui, encore une fois, ont leurs entrées au palais (et peut-être un lit de camp). Pourquoi pas ? Ces deux là ( Fanfan, Joujou) s’entendent comme larrons en foire. Pensez, ils sortent tous deux de l’ENA (École Nationale des Abrutis), promotion Voltaire (qui doit, à l’heure qu’il est, se retourner dans sa tombe).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents