Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Publié depuis Overblog

Publié par Vieille garde sur 5 Novembre 2014, 17:09pm

Catégories : #Actualité

Actualités du 5 novembre

Quand la connerie "antiraciste" dépasse l'entendement.

Les racistes sont ceux, intolérants, qui condamnent systématiquement la moindre remarque faite à leur encontre (communauté, couleur de peau, religion etc.). La preuve nous est apportée, une fois de plus par une "journaliste" et militante antiraciste de StreetPress, Rokhaya Diallo qui à la suite ou plutôt en lèche bottes de Bernard Caseneuve, ministre de l'intérieur en visite d'un commissariat du XIVe arrondissement de Paris a eu la "malchance" (ô l’horreur) d'apercevoir sur le mur du bureau d'un policier, certainement amoureux des USA, un drapeau confédéré (drapeau sudiste de la guerre de sécession, au demeurant très beau) !! Et bien vous le croirez si vous le voulez, la journaleuse antiraciste, prenant cela pour une insulte faite aux noirs s'est déguisée en vengeresse des pauvres blacks persécutés !! Elle a déclaré que ce drapeau est : « Un symbole très gênant qui n’a vraiment pas sa place dans un commissariat. ». Et oui rien que ça. Et d'ajouter, "la tigresse" : « Il faut évidemment le retirer, mais aussi chercher à savoir si aux yeux des policiers, c’est un symbole militant. » Et sa vaste connerie militante antiraciste, elle commence où et s'arrête où ?? "Et c'est pas fini" (comme dirait la fille de la pub à la télé), elle enfonce le clou en grossissant le trait : « Comment des policiers, un ministre de gauche et des hauts fonctionnaires peuvent voir un tel symbole sans en comprendre le sens ? C’est le signe d’une vraie inculture partagée. » !! Il est vrai que sa culture de journaleuse l'autorise à en "comprendre le sens". Il faut avoir l'esprit tordu ou dérangé pour trouver un "sens politique ou raciste" à cette affiche !! En tout cas, le ministre de l'intérieur appréciera ... Quoique, des propos venant d'une journaliste gauchiste et antiraciste (pléonasme), fut-elle idiote, ne peuvent choquer un ministre de la République socialiste et socialisante.

Donc amis, méfiez vous de placarder n'importe quoi sur les murs de votre appartement, méfiez vous aussi de paroles prononcées devant n'importe qui et pouvant être mal interprétées, vous pourriez, face à des cons et connes de cet acabit, vous retrouver par le biais d'un procès monté de toutes pièces par une association de malfaiteurs (il n'en manque pas), vous retrouver face à un juge complaisant, qui vous condamnera à faire "un stage" aux Baumettes, à la Santé ou Fleury Mérogis pour un certain temps. Car n'oublions surtout pas qui garde les sots et les seaux sans compter les sceaux de la République actuellement. Celle qui est plutôt encline à vider les prisons des loubards pour les remplacer par leurs victimes.

Que faisait le ministre de l'Intérieur devant un drapeau ...

Voici un extrait de "Wikipédia dans lequel cette charmante dame explique qu'il n'y a pas, 'hormis des cas isolés" de racisme anti-blanc !! Les blancs qu'on traite de "face de craies", les blancs que l'on traite de sales juifs sont pour elle "des faits isolés". Il faudrait qu'elle arrête de poser ses fesses sur de confortables fauteuils de plateaux de télévision et qu'elle se déplace dans les quartiers chauds des grandes villes et banlieues où plus "un blanc" ne peut entrer sans ensuite faire un stage à l'hôpital pour s'apercevoir combien "les blancs sont aimés". Plus un médecin, plus un infirmier, plus de SAMU, plus de pompiers. Encore moins les policiers Tout ce qui est "blanc" est systématiquement et méthodiquement caillassé !!

J'ajoute que l'on ne l'a pas entendue critiquer le mur des cons exposé dans les locaux du syndicat de la magistrature. Ce n'est peut-être pas du racisme comme on l'entend mais ça y ressemble en ce sens que c'est de la discrimination politique. Et ça c'est normal et même autorisé par madame Rokhaya Diallo.

Critique de la notion de « racisme anti-blanc »

Rokhaya Diallo fait partie des signataires d'une tribune28 dénonçant le texte d’orientation adopté pour trois ans par le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) à son congrès du 30 mars et du 1er avril 2012 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Cette tribune critique les références au "racisme anti-blanc" de ce texte. Rokhaya Diallo prétend en effet que le racisme ne peut être le fait que d'institutions ou être un fait de société, ce qui ne serait pas, selon elle, le cas du racisme anti-blanc, dû à des individus isolés en France.

Instruit n'a jamais voulu dire intelligent ...

C'est du moins le cas des dirigeants du syndicat national des pilotes de ligne d'Air France !!

Après avoir fait perdre plus de 330 millions d'euros à la compagnie, les pilotes "exigent", par des moyens détournés, le paiement des jours catastrophiques de grève !! Il fallait le faire, ils l'ont fait. Le syndicat national des pilotes de ligne est digne de s'acoquiner avec la CGT, grande dévoreuse d'usines et de sociétés dont la dernière en date est la SNCM, ils ne valent pas mieux.

Au fait, si la direction refuse de payer, ce qui alourdirait encore la facture d'une grève inconsidérée, que feront "les gentils pilotes privilégiés" ? Ils se mettront à nouveau en grève ??

Air France : les pilotes exigent le paiement des jours de grève

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents