Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Publié depuis Overblog

Publié par Vieille garde sur 17 Novembre 2014, 14:05pm

Catégories : #Politique

Actus du 17 novembre

Écœurant …

Ce mec me donne la nausée. Je veux parler du locataire de l’Élysée. Samedi dernier à la réunion du G20 en Australie, Cet homme qui n’a plus rien d’un homme d’état, s’est confortablement installé sur son siège, devançant Vladimir Poutine qui l’a obligé à se redresser lui tendant la main pour une photo de circonstance. Cet attitude est digne d'un va-nu-pied. C’est un petit soldat qui se prend pour un général mais qui prend les ordres directement de Washington, comme les dirigeants européens au premier desquels on trouve l‘insolent Cameron. Une autre séquence m’a mis mal à l’aise, lorsque j’ai vu Vladimir Poutine SEUL à une table au moment du déjeuner alors que les autres chefs à la solde d’Obama l’ont ignoré comme s’il s’était agi d’un vulgaire valet. Tout simplement infecte et indignes de chefs d’états. S'ils sont tous en désaccord avec lui, pourquoi l'avoir invité ? Nous sommes gouvernés par une bande de faux-culs.
Je trouve que le Président Russe a eu vraiment de la patience. Quelle mouche l’a piqué pour s’être fait infligé un tel affront ? Le petit coq français fait le malin en humiliant la Russie de la sorte. Il faut quand même qu’il se méfie ce branquignole, parce qu’à force de jouer avec le feu, bien souvent on se brûle. Et si demain, par malheur, un conflit armé éclate entre la Russie et l’Europe, ce ne sont pas les dirigeants irresponsables qui iront au casse-pipes mais bien nos enfants, comme toujours. (voir 14/18 et 39/45).
Et en ce moment il joue avec le feu l’apprenti président en jouant comme un gosse de 6 ans qui ne veut pas céder ses jouets. Il joue avec le feu en retardant la livraison du premier porte-hélicoptère de type « Mistral » qui est déjà payée pour une grosse part par la Russie. Gare aux représailles et aux pénalités qui vont coûter un maximum en milliards d’€, pas à l’état, mais bien aux CONtribuables.

Gare aussi aux exportations d’armements en cours ou en pourparlers (Rafales en inde) qui pourraient nous passer sous le nez, parce que le président français n'honorent pas la signature de l'état. Les usines d’armements sont à peu près les seules qui font le chiffre de notre balance commerciale au demeurant en déficit depuis quelques années. Or de cela le président par inadvertance s’en moque comme de son premier caleçon. Il préfère aller parler « économie » en Nouvelle Calédonie et probablement discuter de l‘indépendance de l’ile (Ce qui nous ferait, soit-dit en passant un sacré boulet en moins ) ….
Une dernière chose avant de gerber, parce qu'il me fait gerber le minable. Il ferait mieux, avec son mentor Obama, de s’occuper des barbares de daech dont un « bourreau français » vient de décapiter un jeune Américain (le Troisième) au lieu de chercher des poux dans la tête du Président russe. Ce serait plus important et plus utile à l'ensemble des peuples civilisés.

« Petits placements entre amis »

Il était une fois un directeur de cabinet, « dircab » comme disent les bobos de la haute fonction publique, qui pointait à Pôle-emploi depuis le démission de son patron, Arnaud Montebourg. Vous voyez de qui il s’agit ? Non ? Il s’agit de monsieur Vallaud le mari-compagnon-concubin (Je ne sais plus comment les appeler car dans ce milieu, le mariage est pour les autres) de madame Belkacem, « le » ministre de l’éducation sexuelle pardon éducation nationale (mes doigts ont glissé sur le clavier). Figurez vous qu’il ne sera pas resté oisif longtemps car Fanfan la turlutte, celui qui n’a pas peur des Russes, l’a recasé bien au chaud. Il est à la droite du faux-cul qui aurait du être éjecté, Jean Pierre Jouyet soi-même.
Un dircab en chasse un autre … Dépêchez-vous d’en profiter, le président place tous ses amis et les amis de ses amis. Il n’y en aura pas pour tout le monde.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents