Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Actualité du 4 décembre

Publié par Vieille garde sur 4 Décembre 2014, 17:12pm

Catégories : #Actualité

"La mentalist" de l'Éducation nationale !!

Après la légende qui veut que Charlemagne, né le 2 avril 742, 747 ou 748 après JC, pardon de notre ère,  ait inventé l'école, voila que 1260 ans après, soit en 2014 ans de notre ère (et non plus après JC), Najat Belkacem, ministre de l'éducation qui n'éduque plus rien, vient d'avoir une idée de génie : Elle vient de réinventer le calcul mental à l'école.

Je ferai remarquer à cette nullité que, bien avant que je sois né (1940, je sais c'est vieux, c'est réac. et j'm'en tape), le calcul mental existait déjà dans l'école de Jules Ferry, c'est à dire bien avant la conception des grands parents de "la ministre". C'est comme cela que, comme moi, des générations de petits Français ont appris à compter, mais aussi à lire avec la méthode syllabique et à écrire tout en comprenant ce qu'ils lisaient ou écrivaient. La compréhension d'un texte, les maths maîtrisés et l'écriture "lisible" voilà ce qui nous permettait d'entrer en classe de sixième des collèges.

C'est loin d'être le cas depuis des décennies dans l'éducation nationale, cette usine à fabriquer des cancres où plus de cent cinquante mille d'entre eux en sortent tout les ans à peu près illettrés.  La dernière connerie à mettre à votre tableau noir, madame "le" ministre : La suppression des notes, remplacées par des points de couleurs (rose de préférence) pour éviter le soi-disant stress et la stigmatisation de l'échec. Voilà comment, par un nivellement par le bas, on fabrique des futurs salariés sans culture générale, sans diplômes, sans une quelconque qualification qui font que ce pays s'en va à vau-l'eau. Voilà madame "le" ministre, le constat qui est, non seulement le mien mais celui de toutes les générations avant un sinistre mois de mai 1968.

Supprimer la prime de Noël.

Oui à "la prime de Noël"... NON au "Noël chrétien"

(Nouvelle devise socialiste)

Étant donné qu'un peu partout en France (*) des abrutis veulent interdire, au nom de la sacro-sainte laïcité, les crèches et autres manifestations ostentatoires et néanmoins chrétiennes, je suggère que la prime de Noël soit purement et simplement supprimée au nom de cette chère "laïcité socialiste à sens unique". Cela touchera beaucoup plus "de païens, de laïcs et d'adeptes d'autres religions"  (qui  majoritairement, bénéficient de cette manne laïque annuelle) que de cathos.

Appliquons "la laïcité sociétaliste"  jusqu'au bout et tant pis, c'est bien malheureux, pour les petits chrétiens autres familles dans le besoin.

Paroles d'un athée, fier de ses racines judéo-chrétienne vieilles de plus de 2000 ans, qui en a marre que des cons d'anarchistes et "d'associations de malfaiseurs" s'occupent de ce qui ne les concerne en aucune manière.

*- "L'association de la libre pensée" qui a fait interdire la crèche au Conseil général de Vendée ( Lire mon article du 3/12) et un communiste (et oui dans la France de 2014 il y a encore des tarés) qui emmerde le Maire de Béziers pour les mêmes raisons.

La prime de Noël est maintenue, mais pas augmentée

Compte de pénibilité ...

... Ultime usine à gaz !!

Heureusement pour moi (malgré que je sois plus près du tombeau que du berceau) je ne suis plus en activité. Longtemps (30 ans) "petit patron" dans le bâtiment, après avoir travaillé avec mes ouvriers plus souvent 60 heures par semaine que 35 (au grand contentement de ces derniers qui étaient payés décemment jusqu'à 100% en heures sup.), je ne vois pas comment j'aurais pu accepter et mes salariés avec, surtout mes salariés de ne travailler que 35 heures, même payées 39 !! Ils seraient morts de faim.

Mais voilà pire ... Voilà que les socialistes aidés par des syndicats plus près des casseurs d'usines que des salariés, viennent de sortir de leur chapeau à conneries la pire réglementation qui soit : LA PÉNIBILITÉ au travail comptant dans le calcul des retraites !!

Comment aurais-je pu, moi, comptabiliser les temps passés d'un salarié dans la même journée, sur un échafaudage (risque de vertige), le temps passé à genoux pour mon ouvrier en train "de tirer le béton d'une dalle (genoux arthritiques !!), mon façadier en train de talocher un enduit (bras ankylosés !!) et décompter aussi le temps passé à pisser (risque prostatique) !!! Je vous en passe de moins caricaturales).

Arrêtons là, n'en jetez plus les poubelles des entreprises débordent de réglementations à la noix autant que de lois à la mord moi le noeud.

Bandes de politicards, laissez donc les entrepreneurs faire le travail pour lequel ils sont faits et grâce auxquels ce pays tourne à peu près rond. Arrêtez de les emmerder avec des règlements à dormir debout. Après la stupidité des 35 heures, la connerie de la pénibilité.

Les chefs d'entreprises ne sont pas immunisés contre la pénibilité des textes et autres machins qui leur sont administrés et bientôt beaucoup vont en crever. Beaucoup sont déjà morts (économiquement).

Franchement, on voit bien que les connards qui  pondent ce ramassis de textes et de lois d'une imbécillité sans pareil ne connaissent pas plus le monde de l'entreprise que les patrons de centrales syndicales.

Pacte de responsabilité, compte pénibilité : pourquoi ça coince ?

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents