Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Billet du 12 janvier 2015

Publié par Vieille garde sur 13 Janvier 2015, 14:36pm

Catégories : #Politique

Le plus grand faux-cul du « show-pisse »

Lors d’une interview à la Voix du Nord, Guy Bedos aurait été, selon le journaliste qui l’interrogeait, « aux bords des larmes » en parlant de « ses amis » de Charlie Hebdo.

Regardez la vidéo du faux-cul (qui ne m’a jamais fait rire tant les grossièretés qui sortent de sa bouche en cul de poule puent la merde) qui a des « mots doux envers ses amis ».

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=cxwwP62smgo

 

C’est moi tout craché …
Voici un texte qui résume bien les préjugés mortifères de certains, voire de beaucoup.

  • Je suis né blanc, ce qui fait de moi un raciste.
  • Je ne vote pas à gauche, ce qui fait de moi un fasciste.
  • Je suis hétéro, ce qui fait de moi un homophobe.
  • Je ne suis pas syndiqué, ce qui fait de moi un traître à la classe ouvrière et un allié du patronat.
  • Je suis de confession chrétienne, ce qui fait de moi un chien d'infidèle.
  • J'ai atteint un certain âge et je suis retraité, ce qui fait de moi un vieux con.
  • Je réfléchis sans croire à tout ce que la presse me dicte, ce qui fait de moi un réactionnaire.
  • Je tiens à mon identité et à ma culture, ce qui fait de moi un xénophobe.
  • Je m’interroge sur les raisons de la collaboration française, ce qui fait de moi un nazi.
  • J’aimerai vivre en sécurité et voir les délinquants en prison, ce qui fait de moi un nationaliste.
  • Je pense que chacun doit être récompensé en fonction de son mérite, ce qui fait de moi un antisocial.
  • J’ai été éduqué à la dure et j’en suis reconnaissant à mes parents, ce qui fait de moi un bourreau d’enfants, opposé à leur épanouissement.
  • J’estime que la défense d’un pays est l’affaire de tous les citoyens, ce qui fait de moi un militariste.
  • J’ai le gout de l’effort et du dépassement de soi, ce qui fait de moi un attardé social.
  • Bref, je reste attaché aux traditions, à mes racines et à mon éducation, ce qui fait de moi un néandertalien.

Et j’ajoute, parce que je suis cela en tous points : J’en suis fier.

J’en connais qui doivent bien se marrer !
Au nom de la « démocratie » les occidentaux ont appuyé ou provoqué la chute des « tyrans ». En Tunisie avec « le printemps arabe » , grosse rigolade qui pour l‘instant s‘est bien terminée, mais j‘ai envie de dire : Pour combien de temps. En Libye et sa destruction par « la coalition d’abrutis Anglo-franco-américaine » qui a installé le chaos pour longtemps, comme elle a permis aux barbares sanguinaires de daech de s’armer lourdement. En Égypte ces mêmes abrutis ont aidé la « révolution » heureusement reprise en main par l’armée. Je pense enfin à Saddam Hussein qui s’il avait été combattu, avec raison et battu en 1990/91 pour son hégémonie sur le Koweït par Georges Bush père, le fils, w, a fini par le faire pendre pour avoir stocké des armes de destruction massives imaginaires. Résultat, dans tous ces pays, y compris la Syrie, où vivaient en harmonie chrétiens d’orient, araméens, juifs, arabes sunnites et chiites c‘est maintenant tout le Moyen-Orient qu’un islam moyenâgeux et obscurantiste a enflammé  parce que les Américains, les gouvernants et non le peuple, ont décidé que le monde entier devait être « démocratique ». Belle connerie que nous payons cher aujourd’hui et hélas, pour longtemps . Je pense à Ben Ali et Moubarak qui doivent se dire, dans leur lit de malades, combien les occidentaux sont « cons ». Je pense à Saddam Hussein, à Kadhafi qui doivent se retourner dans leur linceul. Oui, ils doivent se marrer de voir l’occident se dépatouiller mollement et sans succès face à cet intégrisme que seuls, eux, savaient museler. Par la force peut-être mais cette force était efficace et nécessaire. Et je pense aussi, en ce moment à Bachar el Assad qui doit, lui aussi se dire que ces cons d’occidentaux n’ont pas compris qu’il faut l’aider à éradiquer ce fléau islamiste en s’alliant à lui, au moins pour l’instant présent, comme ils l’ont fait avec Staline (l’homme aux 100 millions de morts) lors de la seconde guerre mondiale. Le seul, mais ce n’est pas un occidental, à l’avoir compris c’est Vladimir Poutine.
Hélas, la connerie est une maladie incurable pour les politiciens de tous bords.

Que cela vous conforte dans l'dée

que nous sommes en guerre

Réveillez-vous
 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents