Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Publié depuis Overblog

Publié par Vieille garde sur 22 Mars 2015, 13:34pm

Catégories : #Actualité

30k toute mouillée : Apte à défiler .......................................»»»

«Anorexiquement» mannequin !!

Je vient de lire un billet sur «Boulevard Voltaire», signé par Gabriel Robin où il est question de la maigreur insupportable, il faut bien l'avouer, des mannequins lors de défilés de haute couture mais de bas mercantilisme.

Un Député de l'Isère, Olivier Véran, vient de déposer un projet de loi qui permettrait de sanctionner les agences de mannequinat embauchant des jeunes femmes maigres au delà de toute raison !! Et ce Député sait de quoi il retourne. Comme neurologue il sait que l'anorexie peut conduire jusqu'au suicide. Il sait également que singer «ces créatures de cauchemar» et non de rêve conduit beaucoup de jeunes femmes à l'anorexie.

Or, si le projet est louable et à encourager, il est pourtant, à mon sens, à côté de la plaque quant-aux individus à sanctionner. En effet, au lieu de s'en prendre aux agences il serait plus judicieux  s'attaquer aux couturiers de «haut vol» car ce sont bien eux qui créent et déguisent ces corps décharnés et maquillés pire que dans les films d'horreur US de série Z. Et du fait de leurs créations ce sont bien eux qui forcent les agences à n'embaucher que des cadavres ambulants et ce sont donc eux qu'il faut punir sévèrement, pour encouragement à l'anorexie, en leur interdisant d'exercer, purement et simplement, leur métier s'il ne changent pas «leur vision apocalyptique de la femme parfaite».

Seulement voilà, il y a un hic !! Et ce hic est d'autant plus gros qu'il s'agit s'en prendre à des lobbies, à des personnages hauts en couleur sinon importants dans le microcosme politico-économico-culturel, à qui appartiennent en réalité ces boutiques de mode et leurs créateurs, qui tirent les ficelles aussi grosses que les maigres mannequins qui les «engraissent».

«Touchez pas à nos cadavres»

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents