Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


L’oublié de la Nation

Publié par Vieille garde sur 14 Décembre 2015, 10:56am

Catégories : #Colère noire

L’oublié de la Nation

.

Hier j’écrivais sur les 40 000 euros partis en fumée de kérosène par le président pour aller mettre, à deux semaines d’intervalle deux bulletins dans l’urne « tulliste » (je préfère tuloise). Cet argent des CONtribuables gaspillé pour pouvoir se montrer, se pavaner dans son monde sociétaliste, dans son fief surendetté par lui   et espérer prendre quelques pourcents dans les sondages, cet argent, disais-je, aurait été bien mieux utilisé en en faisant don au jeune Mattéo (17 ans) qui risque sa vie pour 172 000 euros, somme en train de se constituer grâce aux « sans dents » et non grâce à la générosité des milliardaires et ils sont nombreux, grâce aux gens du showbiz si prompts à défendre l’indéfendable et ils sont plus nombreux, mais encore grâce au fric gagné à coups de pied dans un ballon de cette engeance encore plus riche. Cela sans compter les centaines de millions d’euros dépensés par notre « gouvernement » pour « sauver la planète » alors qu’il est incapable de combattre le chômage, améliorer la vie des Français et combattre l’insécurité (149 morts cette année… pour l’instant)

 

J’ajoute et j’en suis convaincu que les « sans dents » auraient été plus qu’heureux si, pour une fois, une seule, leur argent, leur sueur aurait eu le mérite d’une bonne action accomplie.

Une autre corporation me donne la nausée c’est celle de tous les merdias réunis car ce malheureux « fait divers », jugé comme tel par ces suffisants, n’a pas eu l’écho qu’il était en droit d’avoir. Il est vrai que l’appel aux dons de ce garçon si lucide, si digne devant sa mort annoncée est plutôt mal tombé. Les journaleux étaient trop affairés à jeter l’anathème sur un parti politique en passe de réussir son pari. C’était plus important à leurs yeux de matérialistes (les scoops, l’audience) que la vie d’un jeune Français, sujet insignifiant pour eux et donc traité par-dessus la jambe.

Là je laisse la parole à plus érudit que moi, Manuel Gomez, dont l’article m’a ému au point d’écrire ce billet.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents