Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


République ou … « Ripoublique » ?

Publié par Vieille garde sur 10 Décembre 2015, 10:46am

Catégories : #Humeur

République ou … « Ripoublique » ?

Réflexion sur quelques citations célèbres sur la République (la vraie, la pure, pas celle qu’elle est devenue) :

Robert de Jouvenel (1881-1924)
« La République des camarades ». (COMMENTAIRE)
Titre d'un ouvrage que Robert de Jouvenel publia en 1914. Ce journaliste y critique l'influence de la camaraderie sur la vie politique de la 3ème République.

 

Sauf que notre Vème République ne vaut guère mieux, elle est devenue celle du copinage et des compromissions. Ennemis hier, « camarades » aujourd’hui !! Mais pour combien de temps ? Le temps d’une élection … Aujourd’hui j'appelle à voter pour toi, demain (2017) tu me renvoie l’ascenseur ….

_________________________________________________________________________

 

Pierre Joseph Proudhon (Besançon 1809-Paris 1865) Solution du problème social 
« La république est une anarchie positive ».


Sauf que la République française est devenue une anarchie permanente de gabegie ….

_________________________________________________________________________

 

Pierre Jean de Béranger (Paris 1780-Paris 1857)
« J'ai pris goût à la république,
Depuis que j'ai vu tant de rois ».
(Chansons)

 

Moi j’ai pris dégoût pour la République après avoir vu et entendu tant de cons s’en référer

_________________________________________________________________________

 

Marie-Joseph de Chénier (Constantinople 1764-Paris 1811)
« La République nous appelle ;
Sachons vaincre ou sachons périr : 
Un Français doit vivre pour elle ;
Pour elle un Français doit mourir ».
(Le Chant du départ, musique de Méhul)

 

Sauf que les « républicains » d’aujourd’hui c’est : « Armons nous et partez » …

On raconte que pendant la deuxième guerre mondiale un capitaine italien avait crié à ses soldats : « Tous à la baïonnette » !! Les courageux soldats ont tous couru à la camionnette. Pour les « ripoublicains, c’est pareil . (Que les gens sont méchants …)

_________________________________________________________________________

 

Joseph Arthur, comte de Gobineau (Ville-d'Avray 1816-Turin 1882)
« La République, en France, a ceci de particulier, que personne n'en veut et que tout le monde y tient ».
(La 3ème République française et ce qu'elle vaut) 

 

Oui tout le monde des pseudos républicains y tient surtout au moment des élections lorsque leurs postes et prérogatives sont en jeu.

 

Charles de Secondat, baron de La Brède et de MONTESQUIEU (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
« Les grandes récompenses dans une monarchie et dans une république sont un signe de leur décadence, parce qu'elles prouvent que leurs principes sont corrompus. »
(De l'esprit des lois) 

Au regard de tous ces nantis de la République, se récompensant les uns après les autres (au fil des alternances) la prenant sans cesse pour référence, surtout en période électorale, alors oui la France républicaine est en pleine décadence et en pleine déliquescence. Sa mort est annoncée.  

_________________________________________________________________________

 

Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
« J'appelle République tout État régi par des lois, sous quelque forme d'administration que ce puisse être ».
(Du contrat social)

 

Sauf que dans notre belle République, certains n’ont pas droit au chapitre et encore moins le droit à exercer quelque administration que ce soit.

_________________________________________________________________________

 

Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
« Ô République universelle
Tu n'es encore que l'étincelle,
Demain tu seras le soleil. »

(Les Châtiments, Lux)

 

Sauf qu’au-dessus de cette République, devenue bananière » le soleil est obscurci par de piètres bonimenteurs qui depuis quarante ans salisse le nom même de cette République.

_________________________________________________________________________

 

 

Sources : LAROUSSE

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents