Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


« La binationalité » … Bis répétita …

Publié par Vieille garde sur 2 Janvier 2016, 15:32pm

« La binationalité » … Bis répétita …

… Où on prend les mêmes et on recommence !!

L’émission « C dans l’air » sur France 5, hier soir,  portait sur « les vœux frelatés et mensongers d’un certain président ». Après plusieurs minutes de palabres et de langue de bois des invités en présence, la discussion en est venue à la question qui hante la classe politico-merdiatique : La déchéance de nationalité !! À la question d’un téléspectateur qui demandait s’il était possible de supprimer le statut de la double nationalité en France, l’abonné à l’émission, celui qui a son nom gravé sur un des sièges sur lequel il a le cul vissé depuis des lustres (il n’est, hélas, pas le seul), j’ai nommé Roland Cayrol, a eu, après une courte hésitation, cette réponse aussi idiote qu’il se croit habité de la science infuse : « parce  que c’est interdit par la constitution et parce que les « français » nés de parents marocains ne peuvent renier la nationalité de leurs géniteurs, parce que le Maroc l’interdit !! Tiens donc c’te bonne blague !! Il interdit bien la réciprocité, lui !!

Qu’avons-nous à foutre des us et coutumes des pays du Maghreb. Cela fait 53 ans, pour l’Algérie, bien plus pour le Maroc et la Tunisie que nous avons coupé le cordon ombilical et au bout de toutes ces années nous en sommes, encore et toujours au nom de  la repentance, je suppose, à subir leurs exigences et leur migration, leur culte et leur culture. Il faut, à un moment donné, savoir dire stop. D’autant que les circonstances islamo-terroristes nous obligent à le faire. La survie du pays l’exige.

Comme une constitution est écrite, elle peut être transformée, annulée et réécrite telle celle de la cinquième République qui s’est faite sur le lit de la quatrième. La quatrième sur la troisième, etc., etc.

Comme toute loi formulée par un gouvernement peut être abrogée par le suivant, un texte constitutionnel, quel qu’il soit peut, suivant la volonté du peuple, être annulé ou réécrit. Pour cela il suffit de consulter ce dernier. Comme par exemple la déchéance de nationalité approuvé par plus de 85% des Français mais rejeté par une bande d’idiots inutiles, au demeurant députés de gauche, d’extrême gauche et des verts (de terre) qui se retranchent derrière « l’éthique et la morale socialiste » (comme si cette dernière ne pouvait-être QUE socialiste) pour décréter cette mesure comme étant inconcevable, alors même que 80% de leurs propres bases réclament cette déchéance !!

Il est évident que les traitres à la Nation (qui est avant tout la Patrie) qu’ils soient binationaux ou  français de « mauvaise » souche  se soucient de la nationalité comme de leur première djellaba pour les premiers et de leur premier caleçon pour les seconds, d’autant plus qu’ils se savent à l’abri d’une justice plus que laxiste à leur endroit et surtout inadaptée eu égards à leurs crimes et donc devenue obsolète. En effet, que risquent-ils ? Quelques années de prison dont ils n’effectueront que la moitié de la peine prononcée. L’autre moitié se transformant en « bonus » pour « bonne  conduite » !!

Nous savons tous très bien que cette mesure n’est que symbolique si les traitres sont pris sur le sol français, compte tenu des risques encourus et décrits ci-dessus. Par contre la mesure peut devenir efficace si ces parias tentent, sans succès, de rejoindre le territoire national , après une formation de terroriste en Syrie Irak et maintenant en Libye.

Ceci étant valable pour les binationaux. Le sort des « nationaux » lui, peut se traiter d’une autre manière, simple, efficace, économique : Les parquer sur un ilot désertique (il n’en manque pas sur le territoire ultra-marin français) avec largage d’eau et de nourriture deux à trois fois l’an suivant la nature de l’ile. Et ce à perpétuité bien sûr. Le même sort serait appliqué aux binationaux dont les pays d’origine n’en voudraient pas.

J’allais oublier !! Il faudra séparer les hommes et les femmes proscrits sur des iles différentes pour leur éviter une reproduction dangereuse pour l’humanité.

Bien entendu et si j’étais méchant, je dirais qu’il faudrait revenir à la bonne vieille machine à raccourcir qui a fait ses preuves depuis une certaine révolution adulée des socialistes, je veux parler de cette bonne et « belle guillotine ». Et puisque les « fous d’Allah » adorent décapiter leurs innocentes victimes je les verrais bien, sur la planche à bascule, allongés sur le dos (pour changer) et regardant le couperet leur arriver sur la gorge !! Ce ne serait que justice. Immanente mais juste. Je sais, c’est dur, Badinter ne va pas être content. Les socialo-communistes non plus, mais je m’en fous.

De toutes façons, je l’ai dit plus haut : Je ne suis pas méchant … Je suis extrêmement méchant pour tous ceux qui touchent à mes compatriotes et à ma Patrie.

 

Autre chose très importante que j'allais occulter :

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE À TOUS CEUX QUI ME FONT L'HONNEUR DE ME LIRE.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents