Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Lois « Macron 2 » !!

Publié par Vieille garde sur 20 Janvier 2016, 15:16pm

Catégories : #Actualité

Lois « Macron 2 » !!

Monsieur le ministre des finances veut faire des chômeurs des entrepreneurs à tout crin !!

Il a donc expliqué à Jean jacques Bourdin, ce matin, que l’avenir était à l’entreprenariat !! Ajoutant que tout un chacun pouvait, s’il le désirait faire tout et n’importe quoi !! Ainsi un désœuvré sans qualification aucune peut du jour au lendemain, ou presque, s’improviser coiffeur(se) sans savoir couper, boulanger sans savoir pétrir, boucher sans savoir dans quel sens tourner sa viande pour la débiter, etc., etc.

Il a même ajouté que les artisans qui grincent des dents en voyant cette explosion d’entreprises où, et c’est un paradoxe, même le petit fonctionnaire du coin peut  suivant, ses disponibilités plus longues que moins, se mettre à entreprendre à loisir dans le domaine de son choix, que donc ces artisans n’ont pas de mouron à se faire puisque dorénavant il pourront choisir entre une déclaration du chiffre d’affaires au réel ou au bon vieux forfait des années 70 !! Je ne pense pas qu’ils seront satisfaits ou encore rassurés par cet ÉNORME progrès !!

Et dans un reportage diffusé aux « infos » sur TF1 à 13 heures, des coiffeuses interviewées expliquaient qu’il n’était pas possible d’exercer ce métier sans diplôme. L’une d’entre elle, honnête, titulaire d’un CAP et employée dans ce salon a avoué que le métier ne s’arrête pas au CAP, qu’il s’apprend sur le tas et que le diplôme (brevet) est indispensable pour exercer.

Sa patronne, coiffeuse, réunissant des signatures sur une pétition à l’intention d’Emmanuel Macron, a dit au micro du journaliste, je cite de mémoire : « Coiffeur est un métier au même titre que ministre » !!

Au risque de décevoir cette coiffeuse, au demeurant charmante, je dois lui dire que n’importe qui peut être ministre. Il lui suffit d’en faire le constat journellement avec tous ceux qui sont en fonction en ce moment et s’apercevoir  que si son métier requiert un diplôme, un ministre, de nos jours, n’en a pas besoin pour élaborer des lois aussi nulle qui celui qui les pond.

Une autre corporation a des soucis à se faire, ce sont les boulangers pâtissiers, préservés jusque-là par la différence entre, justement, celui qui est diplômé et qui a le droit de mettre sur son enseigne : « Boulangerie-Pâtisserie » et celui d’un distributeur de pain industriel que la loi Macron2 va encourager très certainement en nous obligeant à bouffer de la merde.

Mais, si cela peut permettre de supprimer d’un coup de baguette (de pain frelaté) les 3,6 millions de chômeurs, le ministre aura œuvré pour la réélection automatique de son patron en 2017.

Et ça voyez-vous ce n’est pas bon pour la coiffeuse, pas bon pour le boulanger, pas bon pour le boucher, pas bon pour le charcutier, pas bon pour le garagiste, pas bon pour nous tous. Par contre très bon pour le travail noir (grâce aux « forfaits ») !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents