Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Nouvelles à nouveau « fraîches et (a)variées » !! # 2

Publié par Vieille garde sur 17 Mars 2016, 16:22pm

Nouvelles à nouveau « fraîches et (a)variées » !! # 2

Pédophile bis, ou le réveil de Belkassine !!

Je rebondis sur l’article que j’ai écris avant-hier sur la pédophilie pour, à nouveau, faire remarquer au premier ministre qui s’en prend au cardinal Barbarin, sans se préoccuper de la moindre présomption d’innocence puisque les faits qui lui sont reprochés sont antérieurs à sa nomination de Primat des gaules (je ferme la parenthèse), qu’il lui faut balayer devant sa porte puisque sa propre ministre de l’éducation nationale annonçait hier matin sur RTL que «27 radiations» pour pédophilie ont été prononcées pour la seule année 2015. Ce qui prouve à l’évidence une « prolifération » de la pédophilie dans l’éducation nationale inversement proportionnelle à celle « pratiquée » dans le milieu ecclésiastique.

Propos de la ministre qui prouve que le ménage doit d’abord être fait dans l’éducation nationale :
« Nous entrons dans les 'un an' (sic) de l'affaire de Villefontaine, il y en a eu, sur l'année 2015, 27 radiations (re-sic), dit-elle. "J'estime qu'un professeur ou un agent de l'administration au contact d'enfants, dès lors qu'il a été condamné pour des faits aussi graves que la pédophilie ou la pédopornographie, ne peut plus exercer au contact des enfants. Il faut que nous résolvions tous les dysfonctionnements qui ont eu lieu ».

Elle oublie de donner le nombre de ceux toujours en poste qui sont passés dans les mailles du filet, ou plutôt de la passoire administrative.

Nouvelles à nouveau « fraîches et (a)variées » !! # 2

Élections, pièges à cons !!

Il y a quelques jours le gouvernement reculait, face à la rue, face à quelques milliers d’étudiants et salariés !! En cause la réforme : du code du travail !! Pourquoi a-t-il reculé ? Non pour faire plaisir à quelques étudiants qui voudraient bien reproduire « Mai 68 », non pour faire plaisir aux syndicats restés à l’époque de la lutte des classes de 1936. Rien de tout cela. 2017 arrivant à grands pas, le gouvernement recule pour essayer de reconquérir un électorat définitivement perdu. Il me semble qu’il se met le doigt dans l’œil jusqu’au coude.

Hier, ce même gouvernement annonçait la « revalorisation » du point d’indice des fonctionnaires de 1%, espérant par cette mirifique action faire revenir les électeurs de « Moi, je… » (Au plus bas dans les sondages, 18%) à de meilleurs sentiments envers lui !! Malgré une facture douloureuse pour le CONtribuables, on parle de 2,4 Mds (par an bien sûr), nos amis fonctionnaires ont dû « frémir de joie » !! Pensez, Entre 12 à 18 euros par mois d’augmentation pour les agents de la catégorie C voilà de quoi leur mettre du beurre dans les épinards.

Sauf que, s’ils étaient quelques 500 à 800 000 de moins, c'est-à-dire moins de 5 millions, ce qui est encore énorme pour un pays de 65 millions de péquenots, non seulement le point d’indice n’aurait pas été gelé pendant de longues années mais la revalorisation même minime eût été plus substantielle car les salaires de la catégorie C ne frôleraient pas le SMIG comme actuellement. Seulement, c’est le résultat et par voie de conséquences, la nullité de cette « hausse des salaires », de vouloir et d’obtenir toujours plus de moyens humains.

Nouvelles à nouveau « fraîches et (a)variées » !! # 2

« Percepteurs civils » !!

Les patrons, les artisans, les commerçants, les industriels sont déjà collecteurs (forcés) d’impôts par TVA et charges sociales interposées. Cela ne suffisant apparemment pas, le ministre Sapin, dont on fait des cercueils à CONtribuables, vient d’instaurer pour 2017 le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR), c'est-à-dire sur le bulletin de paie !! Il paraîtrait que nous sommes quasiment les seuls, au monde, à ne pas pratiquer ce genre de prélèvement !! Les petits patrons apprécieront. Eux qui font vivre le pays, contrairement aux grands groupes (CAC40) vont se retrouver dans la panade lorsque le fisc ne leur produira pas en temps utile les coefficients « ajustés » à appliquer sur les fiches de paie de leurs salariés. Parce que, connaissant NOS administrations cela se produira immanquablement (pour faits de grèves, absentéisme collectifs, maladies professionnelles, j’en passe et des moins moches). Beau merdier en perspective et cerise sur le gâteau, les contrôles sur place dans les bureaux de comptabilité des entreprises, car ceux-là ne manqueront pas soyez-en assurés. Ils ont déjà les contrôles fiscaux, les contrôleurs de la SÉCU, les contrôleurs des caisses de régimes de retraites, les contrôleurs des caisses de congés payés (dans le BTP), les contrôleurs des caisses complémentaires maladie, et ça c’est tout nouveau, ça vient de sortir et cela creuse un trou supplémentaire dans la marge infime et déjà insuffisante des entreprises, pour finir les contrôleurs de l’IR !! Y aura-t-il après cela encore beaucoup d’entrepreneurs entreprenants ?? Je ne le pense pas.

J’ajoute que, si c’est une avancée pour l’état qui va récupérer son notre pognon « au jour le jour », pognon qu’il pourra dépenser à la vitesse de l’éclair, il n’en sera pas de même pour l’occasion de faire des éconocroques en dégraissant le personnel qui « récupère » actuellement l’IR, celui-ci étant inamovible pour la raison évoquée plus haut : c'est-à-dire « du toujours plus de moyens » puisque comme je viens de vous l’expliquer il faudra des bataillons d’inspecteurs pour inspecter les entreprises !! Ceci expliquant cela.

Plus tard, je vous expliquerai un point auquel n’ont pas pensé les technocrates-Con-seillers et autres grands cerveaux administratifs et qui est : Comment se démerdera le gouvernement lorsqu’il aura à gérer les nombreuses entreprises qui font et feront faillite, frauduleuse ou non (plus de 60 000 en 2015) pour récupérer le pognon de l’impôt sur le revenu qui ne reviendra plus …

On tourne en rond, on se mord la queue et le pays s’en va à vau-l’eau.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents