Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Lettre à Jacquouille :

Publié par Vieille garde sur 19 Mai 2016, 16:24pm

Catégories : #Humeur et colère

Lettre à Jacquouille :

Un article écrit par sur Boulevard Voltaire par Gabriel Robin sur Jacques Toubon m’a fait bondir. Mon sang de « souchien » n’a fait qu’un tour. Aussi je me permets de répondre à ce jean-foutre.

Monsieur,

Comment pouvez-vous vous permettre de comparer  le million de pieds noirs et ces milliers de Harkis qui sont, eux particulièrement, plus Français que tous les Toubon de la terre non à des rapatriés mais à des « immigrés ». Il y a bien sûr dans cette vague de retour au pays et non migratoire comme vous voudriez le faire croire, quelques milliers d’Espagnols, d’Italiens, de Portugais et bien d’autre chassés plus ou moins de leur pays ou fuyant la misère qui sont venus chercher « l’eldorado » dans un pays inconnu et dangereux au XIXème siècle et qui ont aidé les premiers colons français, dans le sens noble du terme, à construire le pays. Ceci étant établi, il n’en demeure pas moins que toutes ces familles et leur descendance se sont intégrées et ont acquis un droit plus que légitime à la nationalité française. Ceux-là non plus ne sont pas des immigrés mais bien de FRANÇAIS rapatriés.

Avant d’écrire de pareilles inepties, monsieur Toubon vous auriez pu compulser, non les manuels scolaires d'histoire à la Belkacem, mais les archives concernant ces FRANCAIS qui ont, à la sueur de leurs corps et du sang versé façonné un pays à partir de marécages et de friches. Un pays, l'Algérie, que vous et vos copains ont lâchement abandonné au FLN.

À la lecture de ces archives et non sur les manuels de repentance de « l'éducation » nationale, vous auriez pu vous apercevoir que la majeure partie de ces pieds noirs qui ont façonné ce beau pays abandonné par De gaulle, Chirac ses copains et vous-même, étaient des Français de souche, des Français du droit du sang, des Français dont la souche remonte à 1650 (c’est mon cas). Mes aïeuls, alors fermiers en Moselle (France) se sont expatriés pour aller défricher, vivre et mourir dans ce pays non sans laisser une descendance à laquelle j’appartiens qui est sans doute de souche plus ancienne que les Toubon. C’est pour cette raison, plus que normale, que nous, descendants d’expatriés FRANÇAIS avons été RAPATRIÉS et non immigrés comme vous le laissez entendre. Le grand défenseur des « droits », le mou de droite que vous êtes était à l’ÉNA bien au chaud quand ses copains se faisaient dégringoler en Algérie pour que cette terre demeure française. Il est beau le défenseur des droits qui occupe son temps à ce que les migrants, les réfugiés et autres demandeurs fictifs d’asile aient de plus en plus de droits au détriment de  ses compatriotes. En ce sens, vous faites partie de cette gauche qui prépare le grand remplacement.

Mais pour parfaire votre éducation en matière d’immigration, je veux donner ici quelques noms « d'immigrés » qu'il me vient à l'esprit parmi une liste non exhaustive car il faudrait un dictionnaire pour faire le tour de tous ces « immigrés » qui ont fait la richesse culturelle, mais pas que, de ce pays, la France :

Albert Camus, Jules Roy, Jean Brune, Jean Claude Brialy, Daniel Auteuil, Carole Laure, Michèle Mercier, Marlène Jaubert, mais aussi Yves St.Laurent.

 

J’en passe et des meilleurs. Mais je n’oublie pas deux héros :

Le général Weygand et le Maréchal Alphonse Juin, chef de l’armée d’Afrique qui a libéré l’Italie et la France en passant par la Provence et l'Alsace-Lorraine quand monsieur jacquouille Toubon faisait dans ses langes.

Alors question immigration faudra réviser Jacquouille.

Je ne vous salue pas.

 

Source :  (Boulevard Voltaire)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents