Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Aux « larmes » citoyens …

Publié par Vieille garde sur 15 Juin 2016, 14:42pm

Catégories : #Colère noire

Deux meurtres odieux et une tentative d’assassinat, heureusement avortée,  sur une jeune étudiante de 19 ans dont les jours ne sont pas en danger. Cela à quelques heures d’intervalle. Et que lit-on dans les merdias : le journal « Le Parisien » sur l’attentat perpétré à Rennes contre la jeune étudiante, titre : « Rennes : poignardée par un déséquilibré qui voulait un «sacrifice» pour le ramadan » !!

Poignardée par un déséquilibré ?? À part ça, aux journaux d’intoxication télévisuelle rien ou presque. Juste une bande passante, en bas d’écran (BFM, ITélé), nous informant du « fait divers » également perpétré par un déséquilibré ».

Pour le JT de 20 heures sur TF1 présenté par le sinistre sire Gilles Bouleau, là c’est pire. RIEN, fichtre rien, pas un mot !! Par contre nous avons eu droit à un quart d’heure de « merde footeuse ». Sans doute tous les zigues de l’intox ont-ils reçu des ordres venus d’en haut, (comprenez  l’Élysée) pour plus ou moins taire « l’incident » après la tuerie des deux policiers par un barbare islamiste que ces fumiers n’ont pas heureusement eu le culot de traiter de déséquilibré. Vous comprenez, deux attentats dans la même journée ce n’était pas bon pour « Moi, je… ». Aussi on a transformé le barbare en déséquilibré. C’est plus commode et ça ne mange pas de pain. Cela me rappelle « le déséquilibré qui avait foncé sur la foule un soir de Noël à Nantes. Le même ou presque à Dijon !! Ou encore celui qui avait attaqué des fonctionnaires de police devant leur commissariat !! Tous des déséquilibrés que chantaient en cœur nos (dés)informateurs de service, ou plutôt au service de qui vous savez  !!!

« Moi, je… » va nous sortir le grand jeu pour les obsèques de ces deux malheureux policiers dont je salue ici la mémoire ainsi que les condoléances attristés mais empreinte de colère sourde, que j’adresse aux malheureux parents. Tous les bobos-gauchos vont sortir leur pancarte « Je suis policier », « Je suis Jessica », « Je suis Jean-Baptiste ». Certains et même beaucoup verseront des larmes de crocodile et notre président de pacotille en campagne électorale récupérera des points dans les sondages. Du moins l’espère-t-il.

Honteux également la manifestation, le lendemain du drame, des « communautés du service public » n’ayant rien à voir avec une « loi travail » qui ne les concerne en rien.  Aucune pudeur, aucun respect. Que dire de ce politicard, Mélenchon pour ne pas le nommer, qui se rêve en « Robespierre » et qui aimerait bien mettre la guillotine au goût du jour, pour raccourcir les riches et les patrons en oubliant qu’il en fait partie intégrante puisqu’il accumule mois après mois les largesses du CONtribuable en indemnités sonnantes et trébuchantes de l’Assemblée européenne, du Sénat et autres retraites versés aux titres de diverses fonctions (a)variées. Que dire enfin de ce casseur d’usine, autre stalinien, patron de la CGT et de son homologue à FO devenu depuis quelques mois plus communiste que Kim Jong Un. Irresponsables syndicaux faisant faire croire aux prolétaires qu’ils défendent leur cause quand ils ne défendent que leur beefsteak, alors que le pays est en pleine décadence économique, contrairement à ce que veut nous faire croire un président en chute libre quand il nous dit que «ça va mieux » Aucune pudeur, aucun respect non plus en mémoire des policiers de la part de ces trois guignols (le mot est faible et gentil)

Mieux vaut tard que jamais !! Enfin presque …

Vous aurez remarqué comme moi que lorsque qu’il y a des accidents mortels à un passage à niveau on le supprime ou l’aménage. Vous aurez remarqué également qu’on crée un rond-point à  un croisement de route mortel. Mais il faut quand même plusieurs morts (l’adjectif est faible) pour que les autorités réagissent enfin.

Eh bien c’est pareil pour ce qui vient de se produire dans les Yvelines où deux policiers ont été sauvagement assassinés chez eux par un maghrébin musulman et non par un Français comme les merdias le qualifient. J’en ai plus que marre de voir ces assassins sanguinaires être traités en citoyens français. Non ils ne sont en aucun cas Français. Pour moi un individu qui est capable d’égorger des humains comme il sacrifie le mouton pour la fête barbare « Aïd el kébir », ce n’est pas un homme. C’est une créature qui doit être abattue avant même qu’elle puisse accomplir son ou ses forfaits.

Ma conviction dans cette triste histoire est que si le policier rentrant de service avait eu son arme, il est plus que probable qu’il serait vivant aujourd’hui. Certes blessé mais vivant et qu’il aurait sauvé la vie de sa compagne.

Il a donc fallu deux meurtres pour que les idiots qui nous gouvernent annoncent à l’Assemblée nationale le port de l’arme de service des policiers en toutes circonstances. À l’instant où j’écrivais ces lignes, j’entendais Jean Pierre Pernaut au JT de 13 heures annoncer que « les manifestations seraient « désormais interdites » !! Là aussi j’ai envie de dire ENFIN. Depuis bientôt trois mois ces seuls communistes existants encore dans cette Europe en décomposition défient le gouvernement et par-delà les Français qui travaillent, en foutant le bordel dans les rues des grandes villes pour le plus grand bonheur des fascistes de gauche qui, on serait tenté de le penser, sont encouragés par la GGT, FO et « con-sorts » et qui cassent brulent et caillassent les policiers (qui attendent des ordres qui ne viennent pas) au point de faire plusieurs centaines de blessés dans leurs rangs. C’est à se demander si l’exécutif n’est pas plus déséquilibré que les barbares que les merdias qualifient comme tel.

Au fait, Combien d’imams ont dénoncé ce double crime odieux ? Combien de dirigeants du CFCM et de l’UOIF se sont manifesté ? Combien de « citoyens musulmans » sont descendus dans les rues pour manifester leur colère, voire leur désapprobation ?

J’ai appris ce matin que les autorités estiment à 3800 le nombre de « radicalisés » !! On nous prend pour des cons car en réalité le nombre est proportionnel à celui des immigrés musulmans, surtout de deuxième, troisième génération et au-delà. On attend quoi pour réagir, qu’ils se rasent la barbe, se mettent, juste avant de passer à l’acte,  trois à quatre caleçons pour protéger ce qui leur servira là-haut quand ils seront devant les 72 vierges promises ? Les politicards de tous bords n’ont pas encore compris que sous des effets de bons citoyens, gentils, affables, généreux, se cachent d’horribles assassins. C’est ce que l’on nomme « la taqya ». Le mensonge dans toute son horreur. Je crains qu’il ne soit trop tard, sauf à déclencher une guerre à outrance, pour éliminer l’hydre que les gouvernements successifs ont, par laxisme, très souvent par lâcheté, aidé à se développer au fil des décennies. Le fléau n’est pas daech en tant que tel, non, le fléau, l’hydre est dans nos murs. Et c’est bien plus dangereux que de combattre une armée régulière même suréquipée.

Exigeons, maintenant, l’état de siège …

Et si ne nous voulons pas de guerre civile qui ferait d’horribles massacres et une libanisation du pays, alors il faut exiger de ce gouvernement, qui n’a même plus de nom et encore moins d'autorité, qu’il démissionne et laisse la place à l’armée qui seule aura les moyens et la volonté de traquer les terroristes où qu’ils se trouvent et de les éliminer physiquement en prenant des dispositions pour que toute personne ou groupe politico-mafieux qui prennent faits et causes des terroristes soient pourchassés au même titre que ces derniers et leur appliquer le même châtiment.

Puisque le pays est en guerre (déclaration de Manuel Valls), alors faisons la, cette guerre et à outrance. Pas de quartiers comme on disait au moyen-âge.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents