Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Un quinquennat de merde !!

Publié par Vieille garde sur 6 Décembre 2016, 16:21pm

Catégories : #Politique, #Actualité désastreuse

Éric Zemmour a écrit un excellent ouvrage intitulé : « Un quinquennat pour rien ». Pour ma part je qualifie volontiers ces 5 ans, bientôt et heureusement terminés, de quinquennat de merde. Nous en avons eu les multiples remugles depuis mai 2012 qui a vu l’arrivée pour le malheur de la France d’un président élu deux fois par erreur. Une première fois grâce à la défection honteuse et obligée d’un Dominique Strauss-Kahn empêtré dans de sombres affaires de mœurs qui lui ont ôté toute possibilité de se présenter et sans doute de remporter la présidentielle de 2012. La deuxième, la plus honteuse pour l’actuel locataire de l’Élysée c’est sa victoire non pas sur sa personne mais sur le rejet du président sortant Nicolas Sarkozy. Je vais m’efforcer de faire une chronologie des évènements et actions dans ce quinquennat :

 

D’abord sur « la morale socialiste » !!

Il y a eu au départ la valse-hésitation des deux premières années d’un pouvoir usurpé malgré la légitimité des urnes. Deux années perdues en réformes sociétales et en matraquage fiscal auréolées par la forfaiture et deux ministres au mieux inconséquents, au pire menteurs, affabulateurs et dissimulateurs (Cahusac et Thévenoud). Viennent ensuite d’autres affaires comme le cireur attaché à un conseiller (Aquilino Morelle), un autre secrétaire d’état aux anciens combattants pris la main dans le pot de confiture (Kader Arif). Un « conseiller » encore un démissionné pour malversations (Faouzi Lamdaoui) Sans oublier la répudiation de la vraie-fausse première dame (Valérie Trierweiler), traitée plus bas que terre par un goujat macho. Les sorties de nuit en scooter pour satisfaire « le besoin naturel » d’un président toujours bien coiffé grâce à un coiffeur attitré et grassement rémunéré (9500 € mensuel à un poil près). J’en oublie certainement mais passons. Voilà pour la morale socialiste à deux balles !!

Remaniement et valse des ministres !!

Vient ensuite la valse de ministres pour incompétence (Ayrault).  La venue de l’hystérique, virulent et dangereux nouveau premier ministre (Valls),  la ministre démissionnée pour rien (Delphine Batho), et les démissionnaires pour incompatibilité et différence de vues (Montebourg, Hamon, Duflot). Voilà pour « le changement ». Une des  dernières à partir, à la satisfaction générale c’est la garde « des seaux, des sots et des bidons » et accessoirement des sceaux de l’état (Christiane Taubira),  dont d’aucuns s’accordent à dire que c’est le pire ministre de la justice que la cinquième république ait porté. Dans cette liste non exhaustive puisque Valls est démissionnaire pour cause de candidature à la candidature qui verra donc un énième remaniement, il y a la fringante et séculaire patronne du Poitou (Royal Ségolène) qui a pris le ministère de l’écologie à bras le corps comme un hussard à la charge. N’oublions pas non plus un arriviste (François de Rugy) exfiltré d’EELV et nouveau lèche bottes, sans oublier l’ambitieux qui n’a eu de cesse de « se placer » (Jean Vincent Placé) en obtenant un poste de bon à rien si ce n’est  à ne rien foutre.

Des bourdes et  des gaffes !!

Je vous passe les déficits, les dettes cumulées et accumulées (2180 milliards d’E et presque 100% du PIB), le chômage culminant à plus de 6 millions de citoyens, l’augmentation du nombre de pauvres (14 millions au dernier recensement)

Mis à part les atermoiements des ministres s’en allant au fil des lois en faisant un pas en avant et trois en arrière, nous avons eu droit ces derniers jours à la forfaiture du président digne de passer devant une haute Cour de justice pour divulgation de secrets d’état et de défense, dans un ouvrage (« Ce qu’un président ne devrait pas dire ») commis par deux journaleux du Monde pourtant proches du pouvoir qui ont fini de l’achever en publiant  des propos tenus sur certaines OPEX (opérations extérieures) avec plans à l’appui et la satisfaction d’avoir « ordonné » l’assassinat de plusieurs « français » partis nous combattre en Irak ou en Syrie. De cela, nous sommes nombreux, je pense à lui en savoir gré. Mais enfin, si dans tous les pays démocratiques et à fortiori dictatoriaux, cette pratique est avérée, jamais au grand jamais un chef d’état digne de ce nom n’a révélé de telles pratiques. Outre que ces révélations peuvent mettre en danger de mort les officiers du service action, infiltrés dans la mouvance terroriste et pouvant être localisés.  Cette pratique est indigne d’un président qui a rabaissé la fonction à un si bas niveau qu’il va être difficile de la redorer surtout face à nos partenaires dans le monde.

La fonction ministérielle n’est pas en reste avec les déclarations pour le moins honteuses d’une ministre de l’environnement envoyée à Cuba, aux obsèques d’un tyran, pour représenter la France à la place d’un endormi du Quai d’Orsay dont c’était la place sinon le devoir. Il aura préféré les gourmandises sucrées des Émirats où il faisait le pendant au « restes » d’un président en fin d’exercice. Faire ainsi qu’elle l’a fait, l’éloge d’un tortionnaire en ignorant le nombre des victimes assassinées ou emprisonnées c’est se foutre de la France, des Français et de sa fonction de représentante de la France, mais surtout c’est faire fi des souffrances du peuple cubain même si celui-ci feint, en apparence d’être « heureux » ou en accord avec cette saloperie de caste dirigeante. Elle mérite cent fois d'être démissionée et sanctionnée. Ce quinquennat, au lieu s’appeler pompeusement « le changement c’est maintenant » pourrait très bien s’intituler « les bourdes et les gaffes c’est pour maintenant ».

Désopilant et dernier remaniement !!

Dans ce pays en ruines économiquement, dans ce pays déclaré en guerre contre le terrorisme, dans ce pays dont l’état d’urgence n’a de nom que l’urgence de ne rien faire, dans ce pays miné par la violence de délinquants dont la jeunesse va de pair avec la bestialité, dans ce pays ou nombre de « français-quelque chose » rejette la République et « le vivre ensemble » en prenant les armes contre elle et où beaucoup d’entre eux, partis en Irak ou en Syrie, vont revenir « au pays » perpétrer des attentats sanglants sans que cela n’émeuve personne ou presque, dans ce pays au bord de l’implosion le premier ministre, au demeurant sinistre ministre, jette l’éponge et abandonne le navire France pour satisfaire un ego et une ambition surdimensionnés pour se préparer à présenter au peuple le calamiteux bilan de son patron et mis en oeuvre par lui-même  en vue d’une élection présidentielle. Résultat : Un remaniement à la hâte qui voit un ministre de l’intérieur dont les résultats sur la criminalité, la délinquance et surtout le terrorisme sont catastrophiques prendre sa place.

Mais consolons-nous, la République est sauvée car après consultation, « l’encore-un-peu-président » et après le refus de l’endormi-maire de Dijon (François Rebsamen) qui a décliné l’offre à l’instar de quelques autres, pour remplacer Bernard Caseneuve  a  tout simplement trouvé Bruno Le Roux ci-devant « spécialiste sécurité » au Ps !!

Le pays, déjà en faillite, s’en va de Charybde en Scylla.  

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents