Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Chose promise, chose due.

Publié par Vieille garde sur 8 Février 2017, 17:35pm

Catégories : #Réflexions

Comme tous les jours voici la publication de Macron le tricheur :

Il en sera ainsi jusqu'à destruction (politique) complète du robot comploteur.

https://m.youtube.com/watch?v=3apU_1bIZzY

En bonus, deux articles très intéressants sur les soutiens du jeune premier https://ericverhaeghe.entreprise.news/2016/11/16/macron-soutenu-bfm-tv/

et :

http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/16/qui-soutient-emmanuel-macron-quel-est-son-parti-les-reponses-aux-questions-que-vous-posez-sur-google/)

Autre bonus qui me vient d’une parente qui m’a transmis par e-mail ce joli texte de Balsac qui va comme un gant à l’affabulateur au service de la gauche caviarde.

Emmanuel Macron, cet homme que Balzac avait déjà tellement bien décrit

Dans Le père Goriot, Balzac visionnaire, a tracé, il y a presque deux siècles, le portrait d’Emmanuel Macron.

Il décrivait ainsi d’une plume vengeresse, les caractéristiques d’un certain Schnock qu’il qualifiait de “rienologue”. La rienologie étant une science qui consiste à étudier le rien, à analyser le rien, à parler du rien. Emmanuel Macron est - aucun risque de se tromper quand on l’écoute - un jeune Schnock.

Il est ni de gauche ni de droite. Ne serait-il nulle part ?

Il est le produit achevé, et poussé à la perfection, de l’ère du vide. Et il remplit ce vide avec un slogan aussi vide que ce vide : “fraternité”. A priori c’est parler pour ne rien dire. Mais dès qu’on entre dans le détail on comprend ce que “fraternité” veut dire. Lors de son meeting à Lyon Macron a déclaré ce qui suit : “Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse.” Pour le jeune homme bien élevé qu’il est, le mot “français” est un gros mot. Car Macron veut plaire aussi à la jeunesse de Trappes, de Sevran et de La Courneuve. Culturellement parlant il doit en pincer le rappeur Booba qui enc… la France sans huile !

Macron a été mis en orbite par les médias (il est financé par Pierre Bergé, patron du journal "Le monde" et Patrick Drahi, patron de BFM TV, Libération, l'Express, RMC, l'Etudiant, SFR, etc) et il flotte actuellement en apesanteur. Ce satellite de François Hollande (il fut son principal conseiller et lui a dicté sa politique calamiteuse) pourrait bien se désintégrer lors de la rentrée dans l'atmosphère.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents