Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Le Parquet Financier n'est pas intéressé ....

Publié par Vieille garde sur 15 Février 2017, 20:07pm

Catégories : #Politique

Hier j'ai fait la démonstration que l'on pouvait affoler l'opinion à travers des sommes jetées en vrac ( voir l'article :Un petit tour du côté du Canard « boiteux !!. C'est ce qu'a fait le canard enchaîné par la haine. Aujourd'hui c'est Edwy Plenel, autre hurluberlu du bocal,qui tente maladroitement de démontrer que sa fifille ne bénéficie pas d'un emploi fictif !! Je soumets donc à votre jugement  le texte, reçu par email, in extenso. 

Le Parquet Financier n'est pas intéressé ....

Eve Plenel, la fille à son père formatée pour défendre docilement les causes que son père lui a apprises, est sous les feux des projecteurs pour une affaire qui pue l’emploi fictif à la mairie de Paris à plein nez.

La fille Plenel– comme par miracle, alors que le chômage des jeunes ronge les Français comme un cancer– a reçu un job en or massif, taillé sur mesure, à la mairie socialiste de Paris. C’est tellement cousu de fil blanc qu’on oublierait presque la fille de Vincent Peillon qui a elle aussi reçu un job en or à l’ambassade de France en Israël– un autre miracle…

Eve Plenel répondait à une interview de Libération où elle lance qu’elle est payée 3 000 euros pour un mi-temps, un «job de terrain» tellement de terrain qu’elle l’exerce depuis Berlin où elle habite avec ses deux enfants et son compagnon. Mais qu’on se rassure, dit-elle, «je suis souvent à Paris».

Edwy Plenel a senti l’air chaud lui friser la moustache stalinienne, et s’est lancé dans une défense aussi maladroite que confuse à laquelle l’homme de presse qui ne laisse jamais la réalité se mettre en travers de son militantisme nous a habitués.

Ainsi, Plenel explique que lorsqu’une fille de trotskiste dit qu’elle gagne 3000 euros par mois, ça veut dire 1682 euros net. Et nous ne sommes que de vulgaires populistes pour ne pas comprendre le calcul de l’élite.

Pareil pour son mi-temps : si Eve Plenel dit «je suis souvent à Paris» et que vous comprenez «je suis souvent à Paris», c’est que vous êtes un facho. La réalité du riche petit père Plenel des peuples miséreux, c’est que l’on doit comprendre «je suis présente à Paris au moins la moitié des jours ouvrés».
3 jours ouvrés par semaine, plus 1 jour pour les transports aller-retour, ça laisse rêveur pour élever deux enfants… bref ce n’est pas tout…
Confus, Plenel père s’est pris les pieds dans le tapis volant : si Plenel Eve était vraiment en déplacement 4 jours par semaine, elle ne dirait pas à Libération que «son boulot lui va parfaitement.»

Dans la panique, Plenel Edwy ajoute une précision qui fait polémique : les déplacements de sa fille «depuis Berlin sont totalement à sa charge» et il précise qu’un «aller-retour Paris Berlin coûte à minima 350 euros».

Faisons les comptes…

350 euros (à minima) pour l’aller-retour x 4,5 fois par mois (les communistes savent tous qu’il y a 4 semaines et demie dans un mois) = 1575 euros.

Salaire Eve (dixit Edwy) = 1682 euros.

Salaire net = 107 euros.

Il ne fait aucun doute qu’Eve Plenel quitte sa famille 4 jours par semaine pour Paris, pour un salaire de 107 euros net par mois qui lui convient «parfaitement».

Nous serions ignobles d’en douter.

Edwy Plenel, toute honte bue, ajoute que :

«Attaquer la fille pour salir le journal du père est un procédé détestable. Le faire en calomniant ajoute à l’ignominie»

C’est en effet plus détestable que d’attaquer les enfants de François Fillon pour atteindre le père.

Mais nous ne sommes que la fachosphère, nous ne pouvons pas comprendre ces gauchistes caviardisés.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents