Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Réactions à chaud des faux-culs de la droite :

Publié par Vieille garde sur 24 Avril 2017, 08:43am

Catégories : #Réflexions, #Humeur et colère

Sans vouloir défendre François Fillon, dans lequel j’avais mis ma confiance, mais qui m’a déçu hier soir en demandant de voter au deuxième tour pour un petit merdeux de banquier de gauche qui va finir la casse du pays commencée par son mentor, qui à l’heure où j’écris, doit jubiler en se tordant le cul sur son fauteuil doré, je m’aperçois que les faux-cul de la droite n’ont pas fait vieux pour se jeter sur la carcasse encore chaude du candidat battu, tels des charognards assoiffés de vengeance. Parmi ces enfoirés il y en a déjà quatre qui se sont identifiés :

Estrosi : « L’un des plus grands gâchis de l’histoire politique »

— Christian Estrosi (@cestrosi) 23 avril 2017

Copé : « Un fiasco lamentable »

L’ennemi juré de François Fillon pour prendre la tête de l’UMP en 2012 n’a pas non plus mâché ses mots

Morano : « Fillon porte une responsabilité importante »

— Nadine Morano (@nadine__morano) 23 avril 2017

Muselier : « Nous avons perdu par la faute de Fillon »

« Ton obstination nous a fait perdre », a ajouté l’ancien soutien du candidat de la droite.

Dati : « Défaite morale »

« Quel gâchis ! Tout ça pour en arriver là »

Commençons par le plus pourri d’entre eux : Christian Estrosi qui n’attendait que cela pour renvoyer l’ascenseur à la gauche qui lui a amené la présidence de la région PACA sur un plateau. Ce n’est pas pour rien que les fidèles de Fillon l’on sifflé à deux reprises dans les meetings du candidat de droite, notamment à Toulon, pourtant fief du coquin !!

Vient ensuite le renard, le fourbe parmi les fourbes, Jean François Copé, l’ennemi de toujours, qui n’a cessé de faire des croques-en-jambe à François Fillon jusqu’à le recevoir contraint et forcé dans son fief de Meaux. Celui-là est plus mou et coulant que le fromage de sa région. Sauf que lui n’est plus très frais.

On continue avec « la » Morano qui devrait retourner prendre des cours de Français de manière à s’exprimer un peu mieux en public et qui, sarkoziste oblige, a mis du temps à rejoindre le candidat vainqueur des primaires, justement, de son mentor Sarkozy !!

On enchaîne avec le « nageur en eaux troubles de Marseille, Renaud Muselier, encore un sarkoziste et encore un lâcheur qui a rejoint le candidat contraint et forcé et qui trouve facile de dire, après coup : « Nous avons perdu par la faute de Fillon » !! Encore un faux-cul de première classe !!

La dernière, pour l’instant, c’est la fringante, Rachida Dati, qui a brillé par son absence des débats, réunions, meetings, j’en passe, car nul ne l’a vue ni entendue pendant toute la campagne et qui aujourd’hui se réveille d’une longue léthargie pour annoncer « une défaite morale » !!

J’attends avec une impatience fébrile que les autres entre en jeu, ce qui ne saurait tarder. Tous les autres, des Ripoublicains au centre mou. Tous ceux qui ont fait un pas de deux trois : un en avant, deux en arrière, en abandonnant le candidat, puis le rejoignant, hésitants !! Tous ces irresponsables, le mot est faible, sont parties prenantes de la défaite du candidat de la droite.

Tous sont des Judas qui ont renié leur candidat moult fois au lieu de faire bloc derrière lui face aux merdias vendus à macron et à une justice ... expéditive... Sans cela le score du petit merdeux qui s'y voit déjà aurait oscillé aux alentours de 17%.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents