Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Benalla Maroile : À deux lettres près, un « L » et un « S » on en faisait tout un fromage. Et ce fromage s’est transformé, au Sénat, en « el bin » (traduction approximative qui veut dire : petit lait fermenté en arabe). Je veux dire par là que le sieur Benalla a, sinon charmé les Sénateurs, à tout le moins il les a presque endormis. En tout cas, faute de fromage, nos Sénateurs et Sénatrices en sont restés sur leur faim. Celui qui n’était rien, ni garde du corps, ni policier, ni même gendarme a quand même accompli tous les métiers auprès du président !! Lorsque, comme lui, on est près du président, à droite, à gauche, derrière, devant, un micro à la main une oreillette plus que visible et doté d’une arme, excusez-moi mais cela s’apparente bien à la fonction de sécurité du président et non de conseiller de ce dernier. Quant à affirmer que son arme lui servait à se protéger, ayant reçu « des menaces », permettez-moi d’en douter. Pourquoi et par qui un « simple conseiller » serait menacé ? Là, comme sur le reste, nous n’en saurons pas plus. Il laisse la primeur à la justice qui, expéditive sous l’affaire Fillon, risque d’être longue et évasive pour Benalla et son comparse Crase, la connaissant « parfaitement indépendante » !! Sa détention d’arme qui l’a lui a décernée ? Un passage de 300 jours dans la réserve de la gendarmerie comme sous-officier et le voilà bombardé « Lieutenant-colonel ». C’est, parait-il pratique courante dans le fonctionnement de la pétaudière élyséenne !! Serait-il encore en fonction, il allait être nommé sous-préfet !! Et après ? Général d’armée (5 étoiles) de la gendarmerie) ? Laissez-moi rire.

Il a énoncé ses titres et diplômes, un master en « sécurité » et son engagement à 17 ans et demi dans la réserve nationale !! Je croyais que le recrutement dans cette réserve ne concernait que les anciens militaires et gendarmes, donc des gens expérimentés. Or où est l’expérience militaire lorsqu’on a 17 ans et qu’on n’a pas fait l’ombre d’une « préparation militaire » ? Donc, les 300 jours qu’il annonce avoir fait, si je ne les conteste pas, il les a fait à quel titre et quel grade pour être monté en 10 ans de rien à lieutenant-colonel ?? En fait, ce qui lui manque c’est le grade de Commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur !! C’est pour quand monsieur le président ? Par contre un diplôme qui devrait lui être décerné automatiquement et sans examen c’est celui de la parole et de l’éloquence. Et ça voyez-cous ça mérite récompense ; aussi pourquoi pas un poste de ministre de la propagande dans le nouveau remaniement, avec en prime, « le mou de la gâchette » s’en allant, la casquette de ministre de l’intérieur puisque sur la sécurité il est imbattable. Je m’en vais de ce pas le suggérer à notre « cher » président ....

 

Vincent Crase, prononcer : Crasse, c’est plus sérieux compte tenu des faits, je devrais dire méfaits de ce monsieur. Là encore le Sénat en a été pour ses frais puisque le sieur Crase a éludé une bonne partie des questions en refusant catégoriquement de répondre !! Lui aussi réserve ses réponses à la justice « indépendante » Ben voyons. Et que nous apprend Crase ? Que pendant 9 ans il a été professeur dans un Centre de formation qu’il a fait, comme Benalla, partie de la réserve nationale avec le grade de « Brigadier » (Sergent dans l’armée de terre). Qu’il a par ailleurs donné une formation à des jeunes en préparation militaire, que certains de ces jeunes se sont retrouvé sans expérience à vérifier les entrées à l’Élysée, suprême hérésie et qu’après ce séjour comme « portier » lui-même à l’Élysée (1) on lui a octroyé le grade de « Chef d’escadron », 4 galons, comme il a tenu à le préciser, ce qui équivaut pour les néophytes au grade de chef de bataillon ou commandant dans l’armée. C’est donc une nouvelle façon de devenir officier sans être passé par Saint-Cyr ou une école de l’Armée de l’air ou de la Royale (Marine nationale) !! Les officiers, les vrais, des prestigieuses armées de terre, de l’air et de la Marine apprécieront !! Partant de ce postulat et si j’ai bien compris, moi qui suit sorti simple caporal d’un régiment parachutiste après 30 mois de service légal dont une partie en Algérie, demandant à faire partie de la réserve nationale peut-être, qu’après quelques « services rendus », m’aurait-on nommé « Général de brigade » !! Hérésie total. On nage en pleine série télévisée. Ou alors, depuis l’élection de l’usurpateur, l’état marche sur la tête. Et ça c’est plus grave ....

Et en attendant et comme toujours, le poisson a été noyé. Et il ne faudra pas compter sur la justice pour nous en apprendre plus et par là même ... sauver le poisson ......

 

 

Tag(s) : #Réflexions, #Actualité désastreuse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :