Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Loin s’en faut !!

Entendu sur différentes chaînes d’intox : la superficie des incendies en Australie égale celle de la Belgique ou bien celle de le région Grand Est chez-nous !! Entendu comme cela, ça fait effectivement tilt dans les esprits obtus. Il est vrai que 80 000 km2 de feux de forêts cela marque les esprits mais l’importance des feux, qui se situent en périphérie océanique, par rapport à la superficie de l’Australie 1,5 fois plus grand que l’Union européenne et dont les incendies rapportés par les médias, relève de la supercherie parce qu’ils équivalent à l’importance d’un feu de broussailles en été par temps de mistral dans le sud de la France (toutes proportions gardées). Comparaison n’est pas raison. Par contre les escrologistes et journalopes de tous bords se gardent bien de dire  que la plupart des incendies ne sont pas dus au réchauffement climatique mais sont d’origine humaine donc criminelle. En effet les autorités australiennes en sont à 13 arrestations et dernièrement deux ressortissants « Britanniques » d’origine africano-maghrébine de 18 ans qui ont été pris en flagrant délit avec dans la main la boite d’allumettes, si j’ose dire.

Comme ces mêmes escrologistes et journalopes omettent volontairement de dire que depuis de nombreuses années les « écologistes » australiens ont fait le forcing auprès des autorités et ce jusqu’à gain de cause, c’est-à-dire pour ces dernières, l’obligation de ne plus entretenir les chemins forestiers qui permettaient le nettoyage du Bush et ce au nom de la protection de la diversité animale. Tant est si bien que le bush a repris son état naturel, sauvage, que la végétation dense a obstrué tous les chemins à l’intérieur (Certains ayant été volontairement obstrués par des blocs) et que par conséquent nul engin ou homme n’a plus pu pénétrer le Bush. Comme ils ont également interdit aux Aborigènes de pratiquer ce qu’ils faisaient depuis des siècles, voire des millénaires, pour le plus grand bien du Bush, à savoir : l’écobuage !! Ajouter à cela que les mêmes « écologistes » ont interdit d’éteindre ces incendies par de l’eau de mer, comme cela se fait partout ailleurs, toujours en raison de cette merde escrologiste qui veut qu’on doit sauver les fourmis et les cloportes, mais surtout pas les humains et vous avez la catastrophe que l’on connait ; catastrophe toute relative car non à l’échelle d’un pays européen mais d’un continent : l’Australie !! Le plus dramatique étant que l’eau douce est rare en Australie. Si bien que je ne suis pas loin de penser que si le pompage de l’eau de mer avait été effectué pour éteindre les incendies, compte tenu de la proximité immédiate de ceux-ci avec la mer, ces feux auraient peut-être pu être maitrisés plus facilement et ceci expliquant cela : plus rapidement.

 

Venons-en maintenant à la destruction de la faune !! Les journalopes de service se basant sur « des études de spécialistes » nous ont annoncé la mort de 1.2 milliards d’animaux de toutes sortes, dépassant les 2 milliards pour certains autres manipulés du micro ou de la plume !! Sans doute « les experts » ont-ils décompté les cadavres grillés des fourmis et termites pour arriver à cet hallucinant décompte. Ceux qui annoncent de tels chiffres ont-ils la notion de ce qu’est 1 milliard d’individus ? Je ne le pense pas. Mais cela est tellement gros que ça fait encore tilt et que ça passe, comme le thermomètre du réchauffement climatique dans a bouche de Sainte Greta qui me fait de plus en plus penser à une autiste attardée que ses parents et « les scientifiques du GIEC »manipulent et font tournoyer devant nous comme une marionnette désarticulée.

Une dernière chose avant de vous quitter : La mort des Koalas !! Si j’ai une pensée émue pour des petites bêtes ainsi, d’ailleurs que tous les autres animaux pris au piège des incendies, là encore il faut relativiser car il a été un temps pas si lointain ou la prolifération desdits koalas a été si importante que les australiens ont été obligés d’en tuer des dizaines de milliers !! Curieusement, le WWF, les escrologistes et amis de la nature ont tous été assourdissant de silence à ce sujet. Alors, l’hypocrisie de ces messieurs commence  sérieusement à m’échauffer les oreilles. Et ça, c’est plus grave que l’illusoire réchauffement climatique, qui arrangent les finances du GIEC (*), dû non au CO2 ou pets de ruminants mais de l’existence même de la planète depuis des millions d’années entre réchauffements et glaciations successifs engendrés par l’activité solaire et les effets « El niño et/ou du Gulf Stream. Mais ça c’est une autre histoire que « les scientifiques gavés de subventions mondiales » ne veulent pas voir comparativement aux vrais scientifiques que l’on nomment « climato-sceptiques » que l’on éloigne, eux, volontairement des plateaux télé car la vérité n’est jamais bonne à dire, hélas.

 

https://www.bvoltaire.fr/origine-des-feux-en-australie-quand-les-pompiers-sen-melent/

* GIEC : à l’origine Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat qui comportait 150 membres dans lequel il n’y avait aucun expert, (pas même le Président), est devenu : Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Climat ; comme par enchantement les membres, de cette "vénérée" association, se sont autoproclamés « experts » (en tout, en rien et surtout en n’importe quoi).

Tag(s) : #Réflexions, #Actualité désastreuse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :