Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


A Barbes Belzunce ou Bab el Oued...c'est kif kif !!!

Publié par on aura tout vu et entendu sur 2 Février 2010, 09:57am

Catégories : #Réflexions

Voici un texte reçu ces jours-ci et que je livre à votre méditation

Voila quelque chose qui fait bien plaisir.> Pour une fois c'est nous qui comptons les points !!!> LES ARROSEURS ARROSES ..........................!> Depuis plusieurs semaines, la presse algérienne se fait l'écho de tensions entre la communauté chinoise installée en Algérie et la population locale. Tensions qui ont donné lieu cet été à de graves agressions à l'encontre de ces immigrés asiatiques et dont la violence a même poussé les autorités chinoises à intervenir auprès de leurs homologues maghrébins pour leur demander de mettre fin à ces pugilats (1). « Les Chinois ont abusé de la gentillesse des Algériens. On les a accepté malgré leurs défauts, aujourd'hui ils nous agressent chez nous » (2), a déclaré Mounir à l'AFP. « Ils boivent de l'alcool devant leurs boutiques au vu et au su des Algériens et s'exhibent parfois en short dans le quartier (3). Ce sont des comportements contraires à notre religion et notre culture » (4), a précisé Abdellah, un autre habitant du quartier. Des critiques que Song explique par « un sentiment de concurrence et de jalousie ». A Bab Ezzouar, à Alger, plus de 200  commerces appartiennent à des Chinois(5). « Leurs produits sont vendus à des prix très compétitifs, ils sont ouverts tous les jours, donc ils gagnent de l'argent. (6) Ce qui déplaît aux Algériens », observe-t-il. Etonnant, non ?(7) Ces mêmes chinois sont implantés en France depuis des lustres mais n'ont que rarement attisé le ressentiment des Français, contrairement à d'autres communautés. Mais que les Algériens se rassurent, leurs immigrés chinois ne brûlent pas encore le drapeau national dans la rue, n'imposent pas leurs coutumes alimentaires dans les écoles, n'exigent pas la construction de grands temples bouddhistes ou taoïstes, ne réclament pas d'horaires de piscine aménagés, ne contredisent pas l'enseignement des sciences, se satisfont de médecins masculins pour leurs épouses, ne profitent pas indûment des aides  sociales. .....

Par contre, les annotations sont personnelles…

1 - C’est la même chose chez nous…

2- C’est « du kif » chez nous….

3- Chez nous ils (elles) sortent en djellaba ou voilées………….

4- Pour nous aussi c’est une atteinte à notre culture……………

5- Chez nous il n’y  a pas que les commerces qui leurs appartiennent…………….

6- Chez nous aussi leurs épiceries sont ouvertes non stop………………..

7- Pour nous aussi c'est déplaisant.................

 

Sauf que ce n’est pas à Bab Ezzoua ou Bab el Oued mais à Barbès (Paris) ou à Belzunce (Marseille), c'est-à-dire anciennement chez nous. Et ce ne sont pas les Asiatiques mais les Maghrébins.

En quelque sorte fais chez les autres ce que tu ne veux pas que les autres fassent chez toi…………… (Nouveau proverbe arabe).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents