Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Assistanat quand tu nous tiens !!!

Publié par Vieille garde sur 6 Mai 2010, 15:04pm

Catégories : #Actualité

Hier, il y a eu aussi nos ostréiculteurs qui manifestaient à Paris en déversant leurs coquilles vides en demandant comme d’habitude à l’état providence de s’occuper de la bactérie qui décime les naissains d’huitres !!! On a tellement pris l’habitude de ne compter que sur l’état qu’il est normal et naturel que celui-ci soit sollicité pour tout et n’importe quoi. En Vendée et en Charente, les sinistrés espèrent tout de l’Etat. Il y en a même qui l’attaque en justice.

C’est aux élus (Maires, conseillers généraux et régionaux) qu’il leur faut demander des comptes et les faire payer pour avoir délivré des permis dans des zones inondables et non aux contribuables qui en ont plus que ras-le-bol de toujours payer par esprit de solidarité. Les chantiers navals (DCNS et STX) demandent à l’état de mettre en chantiers des navires de croisières et des bateaux de guerre, pourquoi pas des trottinettes ou des corbillards amphibies !!! Les exemples de ce type foisonnent et empoisonnent cette nation.

Ce pays est devenu un pays d’assistés, de fonctionnaires. Les agriculteurs ne sont pas payés pour ce qu’ils produisent, ils sont rémunérés par l’UE, au même titre que les pêcheurs et autres producteurs.

Personnellement, j’ai fait presque toute ma carrière comme artisan dans le bâtiment. Que je sache, dans cette corporation nulle aide n’est demandée ou accordée lorsqu’il y a des intempéries (pluie, neige, froid) et qu’il faut malgré tout payer les salaires et les charges des ouvriers restés chez eux (l’URSSAF n’attend pas, le fisc encore moins). Nul aide demandée ou accordée lorsque le bâtiment val mal et qu’il n’y a plus assez de travail pour faire tourner l’entreprise. Nulle aide accordée ou demandée lorsqu’il y a des ponts à rallonge (Mois de mai, décembre, janvier…) Et pourtant bon an mal an cette corporation fait vivre des millions de personnes dans ce pays sans rien demander à qui que ce soit, encore moins à l’état.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents