Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Ceux par qui le scandale arrive ...

Publié par Vieille garde sur 11 Février 2013, 11:13am

Catégories : #Actualité

... Ou l'affaire du "cheval fou".

 

Les anglais viennent "de soulever un lièvre" dans des plats cuisinés surgelés ou de la viande de cheval a été incorporée à de la viande de boeuf.

S'il est vrai que ces foutus grands Bretons ne mangent pas de viande de cheval au même titre qu'un musulman ou un juif ne mangent pas de porc, il est aussi vrai que ces braves Anglais inondent l'Europe de viande interdite chez eux car ce sont les plus gros exportateurs européens de cet ingrédient qui s'est retrouvé (juste retour de bâton) peut-être ou non par hasard dans leurs assiettes  tout simplement parce que cette viande étant beaucoup moins chère que le boeuf certains petits malins se sont dit qu'il y avait là matière à faire du fric. Cela reste à prouver.

Et si cela s'avérait être le cas, il est bien évident que dans ces conditions il y a eu tromperie sur la marchandise. De là à dire comme notre Fafa  national (Fabius) que "c'est de la saloperie" il y a un degré d'exagération que je ne franchirai pas car sauf à prouver le contraire les produits incriminés, certes sans étiquetage sur la nature et la provenance de la viande, ne sont pas avariés et peuvent donc être consommés, sans risques, par une  clientèle habituée à manger de la viande de  cheval au demeurant meilleure que le boeuf aux dires de certains d'entre eux, à la seule exception des Anglais par qui le scandale est arrivé.

Bien entendu, comme il "risque" d'y avoir tromperie sur la marchandise il faut qu'il y ait des sanctions. Mais seulement après enquête approfondie et non dans la précipitation bien française et gouvernementale, surtout gouvernementale vu les propos du ministre. Présomption d'innocence exige car il ne saurait, dans cette période de crise faire en sorte de casser des entreprises où de nombreux salariés, qui sont en première ligne, pourraient en payer le prix fort. "Le jeu, en l'occurrence le cheval, n'en vaut pas la chandelle".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents