Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


"God save the horse" ...

Publié par Vieille garde sur 11 Février 2013, 14:54pm

Catégories : #Actualité

... ou  suite et fin  du cheval anglais devenu fou.

 

Je reviens sur cette affaire "d'États" qui passionne les foules ou plutôt les politiques en délire et dont le seul scandale est celui du trajet effectué par ces carcasses et quartiers de viandes qui font le tour de l'Europe, voir plus, avant d'atterrir en plats cuisinés dans les assiettes de ménagères en mal de cuisine ou trop occupées ailleurs et pas assez en cuisine. Bref, nos carcasses de bovins et chevalins abattus en Roumanie (ou en Angleterre) se retrouvent à Chypre ( authentique) pour revenir dans le sud de la France ou elles sont débitées en quartiers qui sont expédiés au Luxembourg à des fins de transformation en plats cuisinés et dispatchés dans toute l'Europe sous des marques de surgelés différentes qui elles-mêmes les redistribuent dans les super et hypermarchés européens. Ouf... la boucle est bouclée !!

A l'heure ou les écolos et autres "sauveurs" de notre planète s'affolent de la voir martyrisée à coup de co2 envoyés dans sa stratosphère, on pourrait peut-être s'interroger sur l'énergie consommée et en pure perte pour acheminer un morceau de viande jusque dans les assiettes des consommateurs.

Un jour peut-être on retrouvera sur nos tables de la viande néerlandaise ou autre expédiée en Chine et revenant en quartiers dans une filière Luxembourgeoise qui l'enverra en petits morceaux en Angleterre ou elle reviendra en France en produit transformé estampillé "label rouge "... chinois.

Les technocrates et autres parasites européens (commissaires, députés et autres) si prompts a emmerder un pauvre petit producteur de fromages français parce que ses installations ne sont pas aussi aseptisées qu'une salle d'opération  ou encore parce que sa production est faite au lait cru, ce qui indispose les "fines" gueules du nord de l'Europe, feraient peut-être mieux de se pencher sur ces "filières" incontrôlables et incontrôlées, ceci expliquant cela et  qui ne concerne, hélas, pas que la viande.

J'ajoute que les aliments incriminés et trop vite supprimés de rayons pour être à coup sûr détruits auraient pu faire le bonheur de citoyens dans le besoin par les temps qui courent (restos du coeur ou autres), d'autant que ces produits sont parfaitement sains et consommables. Que je sache, le beefsteack de cheval n'a jamais tué personne, bien au contraire.  Il suffisait simplement de rajouter une petite étiquette sur les emballages indiquant la nature des viandes incorporées dans les plats cuisinés et bien sûr d'en diminuer le prix.

Au lieu de cela les Anglais ont crié au crime de lèse Majesté en incriminant d'abord et surtout la filière française, espérant nous faire revivre une nouvelle guerre de cent ans, économique celle-là. Je pense qu'ils ont eux aussi la mémoire un peu courte et qu'il devrait avoir un peu de mesure  en se remémorant  les incidents autrement plus graves de la vache folle nourrie aux farines animales et accessoirement de la tremblote du mouton exportés par eux dans toute l'Europe et en particulier en France.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents