Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


« L’économie pour les nuls »

Publié par on aura tout vu et entendu sur 27 Janvier 2010, 15:56pm

Catégories : #Humour grinçant

Petite histoire qui m’a été aimablement envoyée par un ami et que je dédie à tous les politicards de France et de Navarre.

 

Leçon d'économie à l’attention de nos chers élus de bric et de broc (comprenez de droite comme de gauche), pour se débarrasser des déficits publics et autres :

 

Ça se passe dans un village qui vit du tourisme, sauf qu'à cause de  la crise il n’y a plus de touristes.

Tout le monde emprunte à tout le monde pour survivre.

Plusieurs mois passent, misérables. Arrive enfin un touriste qui prend une chambre. Il la paie avec un billet de 100€.

Le touriste n'est pas plutôt monté à sa chambre que l’hôtelier court  porter le billet chez le boucher, à qui il doit justement cent euros.

Le boucher va aussitôt porter le même billet au paysan qui l’approvisionne en viande.

Le paysan, à son tour, se dépêche d’aller payer sa dette à la prostituée à laquelle il doit quelques passes.

La prostituée boucle la boucle en se rendant à l' hôtel pour rembourser l' hôtelier qu' elle ne payait plus quand elle prenait une chambre à l' heure.

Comme elle dépose le billet de 100€ sur le comptoir, le touriste, qui venait dire à l’hôtelier qu’il n’aimait pas sa chambre et n'en voulait plus, ramasse son billet et disparaît.

Rien n’a été dépensé, ni gagné, ni perdu.

N'empêche que plus personne dans le village n’a de dettes.

N'est-ce pas ainsi qu’on est en train de résoudre la crise mondiale ??

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents