Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


La prochaine et certaine faillite de la France

Publié par Vieille garde sur 13 Octobre 2010, 10:13am

Catégories : #Politique

Une fois de plus et pour plusieurs jours encore si l’on en croit nos abrutis de syndicalistes et nos irresponsables politiques de gauche de Martine en passant par Ségolène et le petit facteur Olivier, une fois encore donc nos très chers fonctionnaires et assimilés étaient dans les rues pour demander le retrait de cette réforme des retraites.

Martine Aubry refuse le départ à 62 ans mais préconise l’augmentation de la durée de cotisations à 42 ans. Cette femme devrait retourner sur les bancs de l’école primaire pour apprendre à compter.

Si l’on suit son raisonnement « l’ étudiant » qui use ses pantalons sur les bancs de facs et qui sort de ces établissements avec, mais souvent sans, qualification à 30 ans (voir plus pour certains) et qui entrera dans la vie active à cet âge avancé devra, pour avoir une retraite à taux plein, d’après Martine cotiser 42 ans pour avoir droit à une retraite qu’elle lui promet « dorée ». Le pauvre bougre sucrera presque les fraises quand il la prendra cette sacrée retraite à … 77 ans. Cela, par ailleurs, est tout aussi valable pour celui qui commencera à travailler à  22, ou 25 ans car ils partiront à la retraite au mieux à 62 ans (Tiens, c’est bizarre), au pire à 65 ans, donc rien de changé.

Non dans cette affaire, les seuls et j’ajouterais toujours les mêmes, ceux qui font grève, qui continueront à partir beaucoup plus tôt, avec une « belle » retraite payée en grosse partie par les caisses de retraites du privé et pour le reste par l’emprunt ce sont nos très chers fonctionnaires, qui comme beaucoup ne le savent pas encore, sont extrêmement fatigués lorsqu’ils partent à la retraite à 50, 55 ou 57 ans pour les plus défavorisés. (Voir Didier Le Reste qui vient de partir « très fatigué » par ses années se syndicaliste à la SNCF à 57 ans et 2 200 euros mensuels !!! Le pire c’est qu’il se plaint).

Tout cela porterait à sourire si pendant ce temps perdu pour l’économie du pays ne venait s’ajouter le conflit totalement irréel qui touche les ports de France et notamment celui de Marseille complètement paralysé par quelques centaines d’abrutis qui refusent avec acharnement et obstination la refonte indispensable des ports (Voir l’article : Dockers de père en fils … ). Près de 60 navires attendent en rade de Fos sur Mer d’être acheminés à quai et décharger leurs conteneurs ou leur brut de pétrole. C’est non seulement l’économie d’une région qui est menacée mais le pays tout entier.

Pour ajouter une couche à l’abrutissement général syndical voilà que les marins de la SNCM et de la CMN, compagnies qui desservent la Corse se mettent à leur tour en grève et pour une durée illimitée. Les dirigeants de la compagnie italienne Corsica Ferry, concurrente de ces deux entités doivent une fois de plus se frotter les mains car ce sont eux les bénéficiaires qui vont encore engranger les dividendes. De même que la direction de CMA-CGM, une des plus grosses compagnies maritimes mondiales et qui a son port d’attache à Marseille, cette direction dis-je commence à se poser de sérieuses questions sur l’avenir des ports français. 

Les dirigeants de la compagnie italienne Corsica Ferry ne sont pas les seuls, hélas, à rire de cette France en pleine décadence et à récolter les bénéfices. Ce sont tous les pays européens en commençant par l’Allemagne mais aussi l’Espagne et l’Italie dont les ports sont de plus en plus sollicités par les armateurs et autres affréteurs qui en ont ras le bol de cette chienlit cégétiste et de cette France gauchisante.

Et lorsque je vois que, cerise sur ce gâteau pourri que des politiques irresponsables du type Aubry ou Royal endoctriner des lycéens qui si on les mouche il leur en sort encore du lait, lorsque j’entends l’une et l’autre appeler littéralement à l’émeute et la guerre civile, cela me donne des nausées à en vomir et me renforce une fois de plus dans mes convictions qui sont que ce pays est foutu.

 


 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents