Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


« La révolution des petits juges » ...

Publié par Vieille garde sur 5 Février 2011, 15:38pm

Catégories : #Actualité

... ou plaidoyer pour les victimes ?
Nos « juges » sont offusqués du fait que Nicolas Sarkozy, avec juste raison, une fois n’est pas coutume, a dit la vérité à savoir que dans cette douloureuse affaire de la jeune Laëtitia il y avait eu des « dysfonctionnements ». Le mot est faible. Moi je pencherais volontiers pour une « bavure conforme à la loi ». En effet si les juges remettent en liberté des délinquants sexuels ou autres criminels dangereux c’est tout simplement parce qu’ils s’en rapportent aux lois scélérates en vigueur dans ce pays qui veulent qu’un homme  quelque soit son crime effectue en général la moitié de sa détention - j’exagère à peine -.
Ce qui me révolte, moi, c’est que tous ces beaux parleurs en robe de corbeau n’ont à aucun moment Un mot, un seul petit mot, en faveur des pauvres victimes et de leurs familles. Il n’y a que leur honneur bafoué !, leur probité malmenée ! leur orgueil mal placé ! !, bref, leur nombril qui compte. Ils se retranchent, avec malheureusement, juste raison derrière les lois estimant qu’il est « normal » de relâcher dans la nature un dangereux récidiviste, au nom de sa réinsertion sociale, des...droits de l’homme et parce qu’il a effectué le minimum légal de sa peine.
Quid du droit des « victimes en puissance à venir » dont les familles vont pour la énième fois se demander pourquoi cet assassin a été remis en liberté?
Et si ces messieurs ne veulent pas de jurés populaires dans les affaires jugées en correctionnelle, comme le préconise le Président, c’est peut-être par peur que leur impartialité dans certaines affaires ne soient mises en doute par un jury populaire. La populace, quelle engeance!! D’ailleurs, sur ce sujet, il serait bon de faire un sondage sur l’opinion des concitoyens sur la justice et les magistrats. Je suis sûr, au vu des résultats, que ces derniers reviendraient à plus de modestie. Encore que...
J’ai écouté avec stupeur l’annonce de multiplier le nombre de bracelets électroniques parce  qu’un bracelet revient moins cher qu’une journée de prison. S’il faut en arriver là, alors mettons des bracelets aux personnes qui ont commis de petits délits ainsi qu’à ceux « non dangereux » qui sont en préventive, là oui, cela libérera en plus les prisons surchargées. Mais de grâce remettre un dangereux violeur et/ou assassin en liberté, multirécidiviste la plupart du temps, même avec un bracelet, au prétexte qu’il s’est bien tenu en prison ou qu’il bénéficie de sorties, là NON. Pour la bonne raison qu’un individu qui veut récidiver peut très bien entraîner sa victime chez lui et la violer en toute tranquillité et attendre la police ou la gendarmerie sachant qu’il ne risque rien ou à pas grand chose de la justice de ce pays.
Nos « amis » Mitterrand et Badinter ont été bien inspiré en supprimant la peine de mort où là aussi un sondage auprès de la population serait plus que révélateur du ras le bol de nos concitoyens puisqu'à  la suppression de cette peine, il n’y a AUCUNE peine de substitution car la perpétuité n’existe que dans les textes de lois encore une fois scélérates et donc jamais appliquée dans les faits.

Le manque de moyens invoqué par les magistrats, comme d’ailleurs tous les fonctionnaires, ne tient pas une seconde lorsqu’il s’agit d’une simple décision de bon sens à prendre pour savoir si un individu potentiellement DANGEREUX doit être remis en liberté ou non. Le juge d’application des peines à besoin de MOYENS pour prendre une telle décision ? Si oui, LESQUELS ?
Non dans cette affaire comme dans toutes celles où des délinquants dangereux ont été remis en liberté, ils l’ont été, HELAS, au nom de la loi. Seulement, il n’y a pas un seul de tous ces petits juges, pas un député, pas un sénateur, pas un ministre de la justice (pourtant élus par et pour le peuple) qui se lèvera, pensant une fois aux victimes, pour dire maintenant ça suffit, il faut changer ces lois assassines. Ces derniers sont grassement payés par le contribuable pour mal travailler ou ne pas travailler du tout. Dernière exploit en date : le rejet du projet de loi sur la déchéance de nationalité pour certains criminels par nos « chers » sénateurs.
Ah ! ! Quels bons politiciens et quelle belle et bonne justice nous avons là.

Ps : Ne cherchez pas l'erreur, le manque de majuscule au début de certains mots est volontaire.

Commenter cet article

acontresens 07/02/2011 08:38


J'ai pensé écrire un tel texte, si j'avais eu un blog. Je suis entièrement d'accord, cette grève, ces protestations, c'est indécent vis-à-vis de la pauvre Laetitia...
La justice dans ce pays, c'est bcp trop de gens payés à ne rien foutre, et effectivement quels moyens veulent-ils ??? dès qu'il y a un problème dans ce pays, on réclame des moyens ... et la
compétence ? ça existe ? on peut en douter...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents