Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Les suicidés de l'Etat !!! ....

Publié par on aura tout vu et entendu sur 25 Mars 2010, 15:58pm

Catégories : #Réflexions

L’affaire du Malheureux  Robert Boulin, homme politique honnête s’il en est, revient sur le tapis pour la nième fois et pour la nième fois elle sera refoulée car il ne fait pas bon mettre le nez dans les affaires merdeuses de l’Etat français.

Pour la « thèse officielle, Robert Boulin s’est suicidé. Point barre !!!

« Dans 60cm d’eau » et en se lapidant probablement lui-même au vu des différentes blessures à la tête aussi bien devant que derrière. Dire qu’il y a des gens à même de croire une telle ineptie laisse pantois et sans voix.

Autre affaire dans un temps plus récent, « le suicide d’un autre malheureux et intègre serviteur de l’Etat, je veux parler de feu Pierre Bérégovoy. Dans cette affaire toujours aussi merdeuse l’Etat est impliqué jusqu’à la moelle. En effet comment avec un révolver un suicidé peut-il se tirer deux balles simultanément dans un soi-disant reflexe nerveux.

C’est peut-être possible avec un pistolet automatique ou l’arme est réarmée par le recul de la culasse du fait des gaz de la première explosion et que de ce fait la détente est plus sensible pour réitérer son geste…mais encore.

Non, tous ceux qui ont manipulé ou fait du tir sportif avec un révolver savent très bien qu’il faut réarmer le chien avec le pouce pour tirer une seconde cartouche pour une meilleure précision… ou bien… ou bien appuyer plus fortement sur la détente pour faire partir un deuxième coup ecar il faut réarmer le chien en même temps et là, c’est beaucoup moins précis.

Et c’est là où le bât blesse car un réflexe, un sursaut ou tout ce que voudrez ne permet pas à quelqu’un qui se suicide de répliquer son geste de surcroit au même endroit ce qui parait d’autant moins possible et même irréalisable du fait du recul de l’arme et donc du poignet, beaucoup plus forte avec un révolver à culasse fermée qu’avec un pistolet automatique à culasse mobile. Ceux qui ont fait leur service militaire ou les simples chasseurs savent cela.

Et qu’on ne vienne surtout pas nous parler d’enquêtes, que l’on peut qualifier au mieux de bâclées, car dans toutes les magouilles, les enquêteurs sont soit muselés soit, ce qui est plus grave « incompétents ». Les deux pouvant aller de pair

.... Et les autres !!!

Ces affaires merdeuses de l’Etat, nous ramène à une autre magouille élyséenne, c’est celle de « l’accident de l’usine AZF » de Toulouse, accident qui empêche toute « stigmatisation ». Mais cette «histoire abracadabrantesque » en est une autre que les politiques ont bien du mal à faire avaler même aux plus crédules d’entre nous.

Aujourd’hui encore, j’ai une pensée attristée pour toutes ces victimes et leurs familles.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents