Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Rigueur ou … austérité ?

Publié par Vieille garde sur 10 Mai 2010, 11:54am

Catégories : #Politique

La différence est mince, voir inexistante d’après le dictionnaire…

Malgré tout, le seul qui, à droite, ose parler de rigueur c’est Jean François Copé. Et il a raison de le faire. Car c’est bien ce qu’il faut à ce pays de cigales pour sortir le pays de l’endettement abyssal dans lequel il est plongé depuis des décennies. Un économiste affirme qu’il faudra plus de 50 ans à la Grèce pour éponger ses dettes. (si toutefois elle y arrive).Pour nous je pense qu’il faudra plusieurs siècles et il ne suffira pas de geler les dépenses de l’état pendant trois ans pour y arriver comme le veux le gouvernement, non, il faut tailler massivement dans les dépenses somptuaires  de l'état et réduire drastiquement les effectifs pléthoriques d’improductifs qui plombent l’économie en rendant les entreprises non compétitives du fait des charges écrasantes qui pèsent sur elles et qui font que nous ayons trois, voir quatre millions de chômeurs. Dans ces improductifs j’inclus bien évidemment les élus en surnombre pour un pays grand comme un timbre poste. Et dans un pays où le nombre de chômeurs explose, nul n'est besoin d'un flux migratoire aussi important que celui auquel nous assistons depuis pas mal d'années. Non l'immigration n'est pas le salut de la France. Le salut de la France passe par l'embauche des chômeurs actuels.

Il faut aussi que ce gouvernement « dit de droite » arrête une fois pour toutes de passer la brosse dans le sens du poil des fonctionnaires en « espérant » les rallier à sa cause. C’est inutile et improductif car leurs voix sont réservées exclusivement aux utopistes irresponsables mais tout de même en grande partie responsables du désastre qui nous accable aujourd’hui. Il faut au contraire passer outre toutes les revendications corporatistes et agir en responsables politiques. Une fois ne sera pas coutume (hélas) pour le salut de la France.

Faisant cela nous aurons fait un grand pas. Et si nous arrivons un jour au plein emploi, alors les caisses de retraites seront en partie sauvées. Je dis en partie car nous n’échapperons pas à retarder l’âge de départ à la retraite (*) et nous n’échapperons pas à compenser le montant des retraites par une grosse dose de capitalisation, l’idéal étant bien sûr de supprimer la répartition. Mais ça c’est un sujet tabou pour les cigales que nous sommes.. Il faudra enfin que l’égalité soit faite entre le privé et le public. D’autant que les salariés du public cotisent, pour leur retraite à près de la moitié du taux de cotisation du privé.  De plus lorsque l’on parle de solidarité nationale, il faut que ces salariés privilégiés pour cause de garanti de l’emploi soient un peu plus sollicité quant-à l’assurance chômage, car il serait bon de rappeler que moins il y aura de chômeurs, plus on pourra rémunérer les salariés du secteur public. Alors de la rigueur oui, mais…pour tout le monde, à commencer d’ailleurs et pour terminer ce sujet, par « nos chers, très chers élus » de toutes sortes et de tous bords qui devraient par « civisme » sinon par solidarité, donner l’exemple en non seulement geler leurs indemnités nombreuses et variées mais encore et surtout en les réduisant.

 

* J'ai entendu de la bouche même d'un candidat, dans une émission de jeu télévisé, qu'il était  très heureux d'être mis à 54 ans  à la retraite de la RATP . Autrement dit, avec l'espérance de vie actuelle, il aura passé bien plus de temps à se dorer la pillule que de temps au boulot. Bonjour la retraite par répartition...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David CABAS 06/06/2010 02:37


Face au chantage de l'empire financier :

Crise des « subprimes », crise bancaire, accélération de la destruction de l'agriculture, de l’industrie et des emplois. Puis aujourd’hui crise de l’euro, crise de la dette publique des
États, destruction du service public, chantage sur les retraites. Sans oublier les divers plans injustes pour sauver les banques !

Nous devons nous organiser et nous mobiliser massivement pour demander à faire la lumière sur la crise financière en convoquant immédiatement une commission d'enquête parlementaire !

Nous ne devons pas faire le choix de la défaite ! Alors rejoins moi sur mon groupe facebook : http://fr-fr.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts

David CABAS
david.cabas.over-blog.fr


Oldney 12/05/2010 02:30


Evidemment , à force de voir votre signature dans les commentaires de "Rebelle.Info", je regardais de plus en plus fréquemment votre blog. Je viens de l'inclure dans mon lecteur de flux afin de le
suivre régulièrement.
Outre le fait que je partage la plupart de vos points de vue, tous ces blogs ont une fonction sociale essentielle à mes yeux : faire une lecture critique de l'actualité et jouer ainsi le rôle de
filtre révélateur permettant de mettre en avant les nouvelles intéressantes qui pourraient échapper à notre vigilance.
Votre blog répond bien à ce critère, et en ce sens il est utile. Comme en plus il s'inscrit dans la mouvance libérale (la vraie), cela me convient parfaitement.
Merci donc à vous et au plaisir de vous lire.
A.R.


Vieille garde 12/05/2010 07:01



Merci de votre confiance


Je vpus souhaite une bonne journée.


J.P.Drouin.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents