Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


« Touche pas à mon journaliste » ...

Publié par Vieille garde sur 19 Octobre 2011, 13:36pm

Catégories : #Actualité

... Et à sa source ... ! ! !
Ce matin sur LCI j’ai écouté Laurent Joffrin, alias « Mouchard » (ça ne s’invente pas), néanmoins directeur du « nouvel obs » et désormais invité hebdomadaire de cette chaîne. Ce « monsieur je sais tout », cherchant ses mots comme à son habitude, tout en jouant les inquisiteur, juge et bourreau, nous a fait un cours de droit sur la mise en examen de Monsieur Bernard Squarcini concernant les « écoutes » téléphoniques (qui n’en sont pas) d’un autre journaleux du Monde. Dans cette affaire, les autorités ont voulu « pincer » le fonctionnaire malhonnête qui a dévoilé à ce journaliste des éléments d’enquête en cours et donc violé le secret de l’instruction. Repéré par les numéros de téléphones de la liste du journaliste, le dit fonctionnaire, confondu, a été « sanctionné » par sa hiérarchie.
Dans son exposé, Laurent Joffrin s’appuie sur la loi « Dati » de 2010 relative à la protection des sources des journalistes. Soit,  mais ce qu’il oublie volontairement de dire : C’est que le journaliste du Monde, en mettant sur la place publique les révélations de sa source s’est mis, avec celle-ci, hors la loi puisqu’ils ont violé le secret de l’instruction. L’un pour avoir transmis les révélations, l’autre pour les avoir publiées. Ils sont donc passibles d’une peine d’un an d’emprisonnement. De cela, motus et bouche cousue. Touche pas à mon journaliste.Par contre les policiers qui n’ont fait que leur travail qui est de traquer les indélicats voir contrevenants doivent être sanctionnés selon « la loi du milieu » journalistique de « gôche » bien évidemment .
Belle mentalité.............

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents