Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Tout simplement « écœurant » !!!

Publié par on aura tout vu et entendu sur 26 Janvier 2010, 15:27pm

Catégories : #Actualité

 

« Et Un de plus …UN » !!!

Encore un  qui veut enfiler une robe d’avocat au frais de la princesse, entendez du con-tribuable. Car c’est bien avec les « grasses indemnités que nous leur versons qu’ils entreprennent des « études » d’avocat. Après donc Villepin, Dati, Mamère, j’en passe et des moins tartes, c’est maintenant au tour de Julien Dray à s’essayer aux effets de manches dans les prétoires. Sauf que, lui, il vient d’être recalé. Mais ce n’est que partie remise.

Tous les élus ou presque se mettent  à vouloir déambuler dans les salles des pas perdus des palais de justice,  et cela se comprend vu le nombre croissant de « jeunes » loubars à défendre au détriment des « patibulaires et honteuses victimes  violées, battues, rackettées et caillassées, civiles ou policières »

Dire que ces « politiciens » ont le sinistre culot d’empêcher un patron de diriger deux entreprises dont une « publique » au prétexte qu’il ferait mal son travail. Si on  leur « sucrait » leurs indemnités à chaque fois qu’ils sèchent les séances dans  les deux  Assemblées, leurs salaires seraient réduits à la portion congrue et ils seraient moins à même enclins à « prendre des cours de droit ». Mais une loi pour une telle mesure, ils ne sont pas prêts de la voter, ni même de simplement l’évoquer. Ils préfèrent légiférer sur des sujets qui ne sont nullement de leurs prérogatives, je veux parler de monde des entreprises pour ne prendre que cet exemple (salaires des patrons, parité dans les conseils d’administration etc.…etc.). Continuez comme cela, Messieurs, et la France ne sera plus qu’un désert avec des usines désaffectées et des champs en jachères. Par contre, nous ne manqueront « jamais » d’avocats.

 

Pour suivre (comme on dirait dans la cuisine d’un restaurant)…

 

Titre du Figaro de ce jour : Le « petit salaire » d’un grand patron !!!

Faisant remarquer que José Frèches, PDG de « la compagnie française pour l’exposition universelle de Shanghai (entreprise 100% française) ne perçoit que 120 000 euros et qu’il est bon dernier sur l’échelle des salaires (Sic).

Et de préciser que ce Monsieur Frèches est « pourtant comptable du rayonnement de la France en Chine ». La belle affaire  et comme elle est rentable et qu’elle rapporte gros aux con-tribuables !! Sans vouloir dénigrer ou critiquer les responsabilités de José Frèches, convenez, Messieurs du Figaro, que la comparaison ne tient pas la route. En effet, comment comparer ce « PDG », « peut-être utile  à la France », à un autre PDG dont vous faites allusion sans le nommer qui est, pour encore un peu de temps (Hélas et il aurait dû y rester) à la tête d’une entreprise de 320 000 salariés dans le monde, dont 100 000 en France, Entreprise plus intéressante du point de vue économique que cette compagnie fût-elle nationale.

J’ajoute qu’à la place de ce PDG, il y a longtemps que j’aurais envoyé balader (pour rester poli) le gouvernement, le Président et toute la clique  dont vous êtes dans ce journal ainsi que tous ceux qui veulent le nivellement par le bas et ce dans tous les domaines en commençant par l’éducation, si bien  que si cela continue, l’ex-régime soviétique sera bientôt de retour mais cette fois dans notre pays de plus en plus pourri jusqu’à la moelle, car les Russes doivent doucement rigoler en voyant ce qui se passe ici. Ils rigolent d’autant plus qu’ils sont en train de faire carton plein  de grosses fortunes en détrônant les Américains, qui comme chacun sait, sont gouvernés par un socialiste pur et dur, digne de notre pays.

 

Et toujours à suivre… les bonnes recettes à la française…

Pour bien faire, il faudrait que Barak Hussein Obama envoie une délégation de fonctionnaires chez nous pour faire le plein de bonnes idées qui marchent depuis longtemps et grâce auxquelles le pays « va si bien » (à la faillite) à savoir :

 

Instauration du partage du travail qu’on appelle aussi TRENTE CINQ DEURES.(payées 39. Réforme qui en a surpris pas mal car ils ne faisaient même pas30 heures…)

Belle mesure qui a accouché des RTT entendez REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL. Réforme très utile par les temps qui courent chez nos amis d’outre-Atlantique qui connaissent un chômage sans précédent.

Cette loi mirobolante a permis d’embaucher 700 000 personnes, au dire de leurs auteurs. Effectivement, les seuls à avoir –en masse- bénéficié de cette manne et qui n’en avaient pas besoin ce sont les Administrations et collectivités qui se sont empressées d’embaucher quelques 300 000 fonctionnaires supplémentaires. Pour le reste, il y a eu les « emplois jeunes » avec un contrat NON RENOUVELABLE de 5 ans. Après ça, FORA comme disent les Corses. Et pour ce qui concerne les entreprises du secteur privé, cela a coûté 15 milliards d’euros par an aux contribuables pour compenser les 35 heures PAYEES 39.

 

Il faut aussi que les « Ricains » s’imprègnent du savoir faire français en matière de « RENTABILITE DU TRAVAIL. Et oui, « il parait » que le Français est le plus performant au boulot. Il faudra dire cela à un Allemand ou à un Japonais ou même un Chinois. Je pense que c’est un érudit du CNRS, Directeur de recherches (Ils le sont tous) en sociologie ou quelque chose d’approchant qui a découvert cette performance. Il est peut-être très performant le salarié français mais comme il travaille beaucoup moins, on en voit les résultats en ce qui concerne les déficits à l’export ou ailleurs.

Autre « très belle invention » que le reste du monde ne nous envie pas, c’est la RETRAITE A 60 ANS. Belle initiative surtout quand personne ou à peu près ne part à cet âge. C’est plutôt entre 50 et 55 ans que partent les salariés surtout du secteur public, à cause de la « pénibilité ».

Mais il parait, c’est le Président qui l’a dit, que nous allons réformer tout ça !!!

Avec les corporations de fonctionnaires, les syndicats payés par elles et les politiciens à œillères de gauche, surtout à l’extrême, ce n’est pas gagné…

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents