Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Une de plus .....

Publié par Vieille garde sur 9 Mars 2011, 11:21am

Catégories : #Actualité

..... qui dit tout haut ce que de plus en plus de Français pensent tout bas.

chantal-brunel.jpg Je veux parler bien sur de la déclaration de Chantal Brunel qui a dit que l’on devait remettre tous les clandestins sur des bateaux et les renvoyer chez eux. Et elle a raison de maintenir ses propos même il elle a fait son mea-culpa envers les « petites filles effarouchées et offusquées  de l’UMPS à commencer par le Maire de Paris et Jean François Coppé. les dhimmis de la « ripoublique ».
Pourtant, ces vérités, pas bonnes à entendre par les oreilles chastes de nos politicards, sont justes et fondées car enfin, tous ces arabo-musulmans qui se soulèvent en ce moment le font par soucis de liberté - si l’on en croit les abrutis qui les soutiennent et les poussent à la révolte- (Voir Hussein Obama entre autres).

Alors, si en Tunisie notamment, les insurgés se sont libérés du joug de Ben Ali pourquoi fuient-ils leur pays ?

Par persécution ? NON

Pour aller en Italie ? NON ...

... Mais pour venir chez nous ou le con-tribuable qui n’en peut plus leur versera tous les droits sociaux auxquels ils ont droit. Et que nombre de Français dans le besoin n’ont pas.
 En tout cas, une chose est sûre, ils ont chassé des borgnes pour mettre des aveugles sanguinaires à leurs places (Frères musulmans, Al qaïda etc.). Ils s’en apercevront hélas trop tard. Mais aussi nous, par la même occasion « re-hélas », car c’est par dizaines de milliers et non par centaines  qu’ils traverseront la Méditerranée. D’ailleurs les autres pays arabo-musulmans ne s’y trompent pas eux qui jusqu'à présent n’ont pas levé le plus petit doigt en faveur de ces « nouveaux libérés » . Ni pour les aider financièrement et encore moins pour les accueillir. Pourtant ce ne sont pas les pétrodollars qui manquent. Mais ces pétrodollars ils préfèrent les réserver, sous forme de prêts, à la dette française qui ne manquera pas de s‘alourdir voir exploser face à cette vague, que dis-je, ce tsunami migratoire.
Ces nouveaux « hommes libres », non seulement devraient être enclins à rester dans leur pays « enfin libéré » mais encore, et là je vais être plus dur que Chantal Brunel, il faudrait leur renvoyer les 600 000 réfugiés (« chiffre officiel ») qui hantent les couloirs des administrations et du pole-emploi à la recherche de papiers salvateurs et autres droits sociaux ou d’un travail au détriment d’un FDS.


Chassez le naturel, il revient au galop
burka.jpgAutre constatation qui prouve si besoin était que ces révolutions pour la « liberté » vont ramener ces peuples 14 siècles en arrière. C’est le fait vérifié et vérifiable que depuis leur « libération », nombre de  femmes tunisiennes pourtant émancipées et instruites ( Avocates, chefs d’entreprises, médecins...) s’affichent désormais avec le voile islamique au prétexte qu’elles en étaient empêchées par le pouvoir. En Europe et surtout en France, nos bobos gauche-droite appellent cela « la démocratie ».


Et demain ..... la France ..... pourquoi pas ?
coqIl se pourrait que, dans notre pays et dans un avenir plus proche que certains l’imaginent, tous nos politiciens et médias qui les bichonnent se trouvent dans le même cas que les « tyrans » chassés de leur pays en Afrique. Mais là, ce sera vraiment pour retrouver la démocratie perdue, galvaudée et vendue par les uns et les autres et la liberté ENFIN de pouvoir dire HAUT et FORT ce que tout le monde, par peur d’un procès  -Voir le sort d'Eric Zemmour- (et donc d’une condamnation)  intenté par un ramassis d’associations de malfaiteurs payés et engraissés avec les deniers des con-tribuables.
Espérons que bientôt la peur changera de camp aussi dans cette France laissée à la merci de politiciens qui ne voient dans les élections, petites ou grandes, non le pouvoir de rendre les Français heureux, enfin, mais bien au contraire de pouvoir s’enrichir sur leur dos. La meilleure des preuves c’est qu’ils sont de plus en plus nombreux à briguer un mandat quel qu’il soit tant la soupe qui est sevie par le con-tribuable est bonne.

Vive la République, vive la France libre.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents