Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIEILLE GARDE

VIEILLE GARDE

Nouveau lanceur d'alerte. « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin). Et à force de tout approuver, l'on finit, hélas, par CAPITULER...(J.P.Drouin)


Où passe notre argent !! …

Publié par Vieille garde sur 13 Octobre 2016, 14:26pm

Où passe notre argent !! …

…Et pour quelle sécurité ?

Voici le témoignage du logeur d’un « assigné à résidence, en l’occurrence Saïd Arif (comme lui ils sont des centaines voire des milliers), et la réaction de l’auteure de ces lignes :

 

LA RACAILLE SAÏD ARIF..

 IL N'ETAIT PAS CONTENT DE SE PRESENTER A LA POLICE ET CRIAIT AU RACISME  ET BIEN VOILA....C'EST RESOLU !!!

Vous pouvez vérifier sur Internet en tapant son nom,  il est maintenant en Syrie où il entraine des jeunes… 

« Je ne sais pas pourquoi mais j’ai aussitôt fait le lien avec Saïd Arif.  J’ai filé dans sa chambre mais il avait disparu ». 
 Le restaurateur prévient alors les gendarmes, il est 8h45.  Un quart d’heure plus tard, Saïd Arif ne se rend pas à la gendarmerie de Brioude  comme il en a l’obligation, quatre fois par jour.  A 9h30, le plan Milan (une variante du plan épervier) est activé sur l’ensemble du département de la Haute-Loire. Trop tard, l’islamiste avait décampé depuis samedi, à 22 heures.

Premier scandale :

Saïd Arif a été condamné en 2007 pour plusieurs tentatives d’attentats en France, puis libéré en 2011. La France avait prévu de l’expulser vers l’Algérie, mais son gentil avocat a saisi la Cour européenne des droits de l’homme, qui s’est opposée à son expulsion, en raison de risques de torture. Depuis, Saïd Arif vit à l’hôtel, en « résidence surveillée » mais pas si bien surveillée que ça,  et aux frais des contribuables français qu’il veut massacrer…    

Second scandale : 

A sa sortie de prison, il a d’abord habité dans un hôtel à Millau,  en résidence surveillée, et il s’en est échappé en janvier 2012.   Cela n’a pas suffi à décider les cons qui font le mur des Cons de le coller en taule. Donc ils l’ont mis dans un autre hôtel,  toujours en résidence surveillée, à Brioude (Haute-Loire) en octobre 2012. 
  

Troisième scandale : 

Le terroriste vient de s’enfuir une seconde fois. Il devait pointer quatre fois par jour à la gendarmerie, mais lundi matin, il avait disparu. Et sa fuite semble avoir été programmée, car le mois dernier, il a été aperçu en compagnie de trois islamistes radicaux, apparemment sans soulever les soupçons. Pourtant, les trois islamistes radicaux qui sont venus lui rendre visite ont été reconnus, ils sont de Lyon. Ils ont été surveillés, car on sait qu’ils ont tenu leur conversation dans une voiture pour être l’abri de micros indiscrets. Ils ont été suivis, car ils ont été aperçus sillonnant la cité Saint-Julien. Et d’autres signaux clairs ne trompaient pas :

Saïd Arif n’utilisait plus son téléphone portable depuis quelque temps  mais une cabine téléphonique pour passer ses appels.  Et avec ça, on nous servira que les services de renseignement  ont beaucoup appris de leurs erreurs et bavures de l’affaire Merah. 
Le gendarme de St Tropez n’aurait pas fait mieux… 
     

Quatrième scandale : 

Plus con que ça, tu meurs !  Saïd Arif venait de percevoir 5.000 euros de l’agence Pôle Emploi de Brioude, qui lui ont servi pour s’enfuir. 
C’est à dire qu’en France, un islamiste condamné pour avoir tenté de tuer des Français est non seulement logé à l’hôtel, nourri, blanchi, à vie et avec vos impôts, mais il reçoit en plus, de l’argent de Pôle Emploi ...!!!...  Le mur des " CONS " a été franchi !


N’AYEZ DONC AUCUNE HONTE A DIFFUSER CAR IL FAUT LE FAIRE SAVOIR… TROP SOUVENT OCCULTÉ PAR LES MÉDIAS 

 

Nicole BENHAIEM

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents